Vladimir Cosma - Suite populaire

    11,90 € 11,90 € 11.9 EUR

    9,92 €

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Conditions générales
    Expédition sous deux à trois jours ouvrés


    Oeuvres pour mandoline et accordéon

    SUITE POPULAIRE - 14'15

    Transylvania - 2'30

    Burlesca - 2'49

    Marcia - 1'55

    Intermezzo - 1'01

    Provencia - 2'09

    Farandola - 2'52

    CONCERTO MEDITERRANEO - 18’44

    Allegro risoluto - 5'57

    Largo in memoriam Luccioni - 7'30

    Allegro giocoso - 5'17

    FANTAISIE CONCERTANTE - 8'25

    Tango des confidences - 1'40

    Mazurka de Paris - 1'56

    Romance de Tom & Becky - 2'41

    Pizzicato du tueur - 2'09

    CINÉJAZZ - 11'22

    Le diner de cons - 4'54

    Le jouet - 3'26

    Le bal des casses pieds - 5'02

     

    Grégory Daltin, accordéon

    Vincent Beer-Demander, mandoline

    La Suite populaire pour mandoline et accordéon est composée de 6 danses, dont la forme, l’inventivité mélodique, le rythme haletant les rapprochent aisément Danses roumaines de Bela Bartok (1881 – 1945). Pour autant, à l’inverse de Bartok, qui s’appuie sur un corpus de thèmes populaires roumains existants, Vladimir Cosma préfère comme Heitor Villa-Lobos (1887 - 1959) inventer un folklore imaginaire et confier à chaque mouvement une couleur singulière qui fait voyager l’auditeur de la Transylvanie à l’Italie en passant par la Provence et la région de Marseille, si chère au compositeur.

     

    C’est à la demande du soliste Vincent Beer-Demander qu’est composé le Concerto méditerranéo pour mandoline et orchestre à cordes. Pas plus que pour Darius Milhaud la méditerranée n’est pour Vladimir Cosma une délimitation géographique ; elle est avant tout lumière et lyrisme. Aussi n’y aura-t-il pas loin des rivages de Provence aux ruelles de Naples dans ce concerto qui sollicite toutes les possibilités de l’instrument pour lequel il est conçu.

     

    « J’ai commencé à m’intéresser à la mandoline depuis mon enfance jouant moi-même du violon, instrument très proche de la mandoline sur lequel on joue sans archet, en pinçant les cordes accordées pareillement. La rencontre avec Vincent Beer-Demander m’a donné l’envie d’écrire des pièces où la mandoline a un rôle de soliste et pas uniquement de coloriage. L’accordéon interprété ici avec brio par Grégory Daltin est un instrument que j’ai beaucoup utilisé tout au long de ma carrière et qui se mélange avec la mandoline, à mon avis, bien mieux que le piano. Dans les trois pièces qui concluent le disque dans un esprit plus ‘jazz’ l’accordéon intervient parfois de façon virtuose, ce qui le met particulièrement en valeur. » Vladimir Cosma