Serge Prokofiev vol.1 Marcos Madrigral, piano

    15,90 € 15,90 € 15.9 EUR

    13,25 €

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Conditions générales
    Expédition sous deux à trois jours ouvrés


    Pour son deuxième album solo avec les équipes d'Artalinna & Academy Productions, Marcos Madrigal se plonge dans l’univers protéiforme de Prokofiev. Deux Sonates, la bien connu Septième et la plus discrète Cinquième, encadrent le somptueux recueil des Visions fugitives. Le pianiste cubain se distingue ici par son respect scrupuleux des textes, son art troublant du dessin et une science des timbres magnétique. 

            

    Marcos Madrigal entre dans cette boîte à secrets des Visions fugitives comme un chat souple et pourtant prêt à griffer. La splendeur des timbres où soudain s’évoque le piano français, SatieDebussy, et même un peu Poulenc, où quelques blues traînent, n’élude jamais cette part de mystère qui conduit à des évaporations sonores dosées au millimètre.

    Le ton intime de la Cinquième Sonate qu’il irradie d’un subtil soleil, est comme une réponse lumineuse aux étrangetés de l’Opus 22 : impossible de croire que la Grande Guerre, dont Prokofiev s’est abstrait, est passée par là. Quel art !, qui aura saisi l’importance de l’écriture harmonique chez Prokofiev, peu courue par les pianistes soviétiques sinon par Tatiana Nikolayeva ou Sviatoslav Richter.

    L’album se referme avec la Septième Sonate, propriété privée de Richter justement. Marcos Madrigal préfère la tension à l’éclat et jusque dans la furia fait entendre le corps harmonique de cette partition de l’autre guerre où les obus pleuvent. Mais il fait sentir aussi cette mise à distance qui, comme dans les Orages d’acier d’Ernst Jünger, invite ces moments de silence étrange et fait passer le chant de bataille pour un geste esthétique.

    Au blues que certains (Samson François !) entendent dans l’Andante caloroso, il préfère une chorégraphie, et l’anime dans un grand panache de sons. La toccata ronge son frein, precipitato construit mesure à mesure, dont le crescendo sera tranquillement dévastateur.

    « Volume 1 » indique l’éditeur. Demain, les EtudesSarcasmes, la 6e Sonate, les Pièces de Roméo et Juliette, qui sait…

                    Artamag - Jean-Charless Hoffelé.

    Détails

    Informations sur l'article

    GTIN13

     3770004972425

    Format

     CD DIGIPACK

     

     

    Référence

     ATLA028

    Label

     ARTALINNA