E.F. Walcker & Cie Opus 2576, Martin Schmeding
search
  • E.F. Walcker & Cie Opus 2576, Martin Schmeding

E.F. Walcker & Cie Opus 2576, Martin Schmeding

14,92 €
Quantité

  Garanties sécurité

(à modifier dans le module "Réassurance")

  Politique de livraison

(à modifier dans le module "Réassurance")

  Politique retours

(à modifier dans le module "Réassurance")

Adam Ileborgh von Stendal (*c.1450)        Sequitur praeambulum in C et potest variari Anonymous (Buxheimer Orgelbuch)        Die suß nachtigall

Guillaume Dufay (1397-1474)                         Alma redemptoris mater

Dietrich Buxtehude (c.1637-1707)                               Ciacona mi mineur [BuxWV 160]

Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)    Onder een linde groen

Johann Pachelbel (1653-1706)                       Ciacona ré mineur

Girolamo Frescobaldi (1583-1643)              Toccata nona („Il secondo libro di Toccate”)

Johann Sebastian Bach (1685-1750)           Passacaglia ut mineur [BWV 582]

Martin Schmeding (*1975)                                Improvisation „Der Empfindsame”

Martin Schmeding (*1975)                               Improvisation „DerGläubige”

Martin Schmeding (*1975)                               Improvisation „Die Erwartende”

Martin Schmeding (*1975)                               Improvisation „Der Blinde”

Martin Schmeding (*1975)                               Improvisation „Die Tänzerin”

Martin Schmeding (*1975)                                Improvisation „Der Wanderer”

Martin Schmeding (*1975)                               Improvisation „Der Träumende”

Martin Schmeding (*1975)                               Improvisation „Der Begnadete”

Martin Schmeding (*1975)                               Improvisation „Die Pilgerin”

Sigfrid Karg-Elert (1877-1933)                       Introitus [Op. 154, 1]

Sigfrid Karg-Elert (1877-1933)                       Gagliarda [Op. 154, 2]

Sigfrid Karg-Elert (1877-1933)                       Melodia monastica [Op. 154, 3]

Sigfrid Karg-Elert (1877-1933)                       Aria semplice [Op. 154, 4]

Sigfrid Karg-Elert (1877-1933)                       Apassionata [Op. 154, 5]

Sigfrid Karg-Elert (1877-1933)                       Canzona solenne [Op. 154, 6]

Sigfrid Karg-Elert (1877-1933)                       Toccatina [Op. 154, 7]

Sigfrid Karg-Elert (1877-1933)                       Corale [Op. 154, 8]

Paul Hindemith (1895-1963)                           Sonate pour orgue no. 2

Hugo Distler (1908-1942)                                 Partita „Wachet auf, ruft uns die Stimme” [Op. 8, 2]

Johann Nepomuk David (1895-1977)          Fantasia super „L’homme armé”

Hugo Distler (1908-1942)                                 Sonate pour orgue (en trio)

Ernst Pepping (1901-1981)                               Toccata und Fuge „Mitten wir im Leben sind”


L'atelier d'Hugo Körtzinger à Schnega (Allemagne) abrite un remarquable orgue de salon à trois claviers, construit entre 1937 et 1947 par la célèbre firme allemande E.F.Walcker de Ludwigsburg (Opus 2576). Martin Schmeding présente un portrait de cet instrument riche en couleurs.

De 1937 à 1947, le plus grand orgue privé du Wendland a été construit dans l'atelier du peintre, sculpteur et écrivain Hugo Körtzinger à Schnega. L'instrument issu de l'atelier Oscar Walcker, Ludwigsburg, op. 2576, avec transmission électrique du jeu et des registres, comprenait tout d'abord 6 jeux de fond avec 663 tuyaux qui, selon le système multiplex, étaient chacun utilisables plusieurs fois à travers 41 registres.
Hugo Körtzinger fit cependant agrandir l'orgue dès 1939 par huit registres supplémentaires avec 448 tuyaux sur deux nouveaux sommiers (un sommier à registres, un sommier à membranes).
La deuxième grande extension eut lieu en 1942, lorsque trois nouveaux sommiers à membranes furent ajoutés, avec 15 jeux et 789 tuyaux.
La troisième et dernière grande extension, avec six jeux supplémentaires, a eu lieu en 1947. L'orgue original, dont la genèse a été accompagnée d'une vaste et très intéressante correspondance entre Hugo Körtzinger et le facteur d'orgues Oscar Walcker, qui est parvenue jusqu'à nous, comprend ainsi, dans sa forme inchangée jusqu'à aujourd'hui, 37 rangées de tuyaux, 29 transmissions et 63 registres avec un total de plus de 2000 tuyaux.
A partir de l'été 2015, une restauration complète de l'orgue a été effectuée par l'atelier Christian Scheffler de Sieversdorf. Les travaux ont été achevés avec succès en été 2016. Depuis, l'orgue résonne régulièrement dans le cadre de la série de concerts "Werkstattkonzerte Schnega".


NOTRE CRITIQUE A AIME

Une présentation pleine de mystère et d'interrogations pour décrire cet album. L'orgue décrit est un instrument qui échappe au schéma habituel du bâtiment religieux qui l'abrite. Nos regards s'attardent dans cet atelier d'un peintre en recherche de nouveaux horizons. C'est l'atelier du peintre Hugo Körtzinger. Habitations aux espaces intérieurs tourmentés, des recoins garnis et habités d'orgues entiers disposés en blocs sonores distincts. L'image ainsi créée se déploie dans cet antre dévolu à l'instrument dans la ville de Schnega. Les tuyaux fourmillent jusqu'à compter un total étonnant de 69 jeux. Mais le mystère finit par se dissiper et faire la lumière sur Walcker 2576. Le célèbre facteur d'orgues allemands Oscar Walcker a signé son 2576 ème orgue en 1937 ce qui en fait un champion toutes catégories du nombre d'instruments construits. Une photo de la console atteste trois claviers manuels et un pédalier.

Pour illustrer le présent enregistrement, l'organiste Martin Schmeding parcourt plusieurs siècles de musique. Les œuvres ainsi que les registrations sont décrites en détail dans le remarquable livret accompagnant ce double album. Face à ce dédale, la prise de son, un défi, est réalisée au mieux.

J.M.

Détails

Informations sur l'article

GTIN13

 4026798114114 

Format

CD DIGIPACK

 

 

Référence

 AE11411

Label

 AEOLUS MUSIC

AE11411
5 Produits

Références spécifiques

EAN-13
4026798114114
Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.