Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Hélène Grimaud Les jeunes années, vol.1 / Schumann, Brahms Agrandir l'image

Hélène Grimaud Les jeunes années, vol.1 / Schumann, Brahms

MDG6502163

Nouveau produit

Robert Schumann (1810-1856)
Kreisleriana Op. 16

Sonate No. 3 Op. 5

Six Pièces pour piano Op. 118

johannes Brahms (1833-1897)
Sonata No. 2 Op. 2

 

Plus de détails

19 Produits

16,50 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Une de ses compositions les plus géniales mais des plus exigeantes pour les pianistes est le cycle des Kreisleriana op. 16. Déjà le titre renvoie à une œuvre littéraire : le cycle se réfère au personnage fantasque du maître de chapelle Johannes Kreisler, personnage inventé par E.T.A. Hoffmann comme archétype de l’artiste romantique. L’œuvre est grandiose : elle crée en huit mouvements d’une remarquable cohérence musicale un cosmos d’états d’âme contradictoires conforme à l’esthétique romantique. Indéniablement, les Kreisleriana constituent un sommet dans l’œuvre de Schumann.

 

Les deux sonates pour piano sont au programme de ce double CD ainsi que l’avant-dernier opus de l’œuvre pour piano de Brahms, les 6 Pièces pour piano op. 118, composées en 1893 – comme la plupart des compositions des pièces de la maturité – à Bad Ischl, la station thermale mondaine de la k.u.k. Monarchie, où l’Empereur François-Joseph avait sa résidence d’été. Brahms aimait ces étés qu’il passait en villégiature à Bad Ischl, où il pouvait vivre sans contraintes. Il est peu loquace en société et se contente de grommeler de temps à autre une remarque ironique ; mais dans l’intimité, il participe activement à la conversation, remarque un témoin contemporain (qui nota aussi les yeux bleus étincelants de celui qu’il décrit).

 

Hélène Grimaud

Née en 1969 à Aix-en-Provence, elle étudia auprès de Jacqueline Courtin qui la prépara à l’entrée au Conservatoire de la ville, puis avec Pierre Barbizet au Conservatoire de Marseille. Âgée de seulement treize ans, elle est acceptée au Conservatoire de Paris, où elle obtient trois ans plus tard le premier prix de piano. Elle continue d’étudier auprès de György Sándor et Leon Fleisher. En 1987 elle donna avec succès son premier récital en soliste à Tokyo et, la même année, Daniel Barenboim l’invitait à se produire avec l’orchestre de Paris. Ce furent les débuts de la brillante carrière d’Hélène Grimaud, qui furent suivis par des concerts avec les plus grands orchestres internationaux et des chefs d’orchestre de renom. Ses enregistrements furent salués par la critique et reçurent de nombreuses distinctions, telles Cannes Classical Recording of the Year, Choc du Monde de la musique, Diapason d’or, Grand Prix du disque, Record Academy Prize (Tokyo), Midem Classic Award et ECHO Preis.