Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

JAZZY KEYBOARDS par Jean Dubé Agrandir l'image

JAZZY KEYBOARDS par Jean Dubé

SYR141499

Nouveau produit

Le programme que nous propose Jean Dubé dans ce premier CD entièrement consacré aux inspirations classiqueset jazz est d'une virtuosité chère à Franz Liszt, totalement au service de l'idée musicale.

Plus de détails

28 Produits

16,50 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Nikolaï Kapustin (1937-)

1ère Étude, op. 40, 2e Étude, op. 40, 4e Étude, op 40, Toccatina7e Étude, op. 40 , Prélude op. 53 n° 9 , Prélude, op. 53 n° 11 , Bagatelle, op. 59 n° 6, Toccatina op.36, Final 1ère sonate

Big Band Sounds op.46

Fazil Say : Jazz Fantasy on Mozart

Bart Howard - Fly me to the moon (Arr. Jacob Koller)

Hazel Scott - Taking a chance on love  (Arr. Jean Dubé)      

Bart Howard - Fly me to the moon (Arr. Jacob Koller)

Hazel Scott - Taking a chance on love  (Arr. Jean Dubé)

Art Tatum : Tiger Rag

Oscar Peterson : Little jazz exercise, Twea for two

Hiromi : The Tom and Jerry show   

Jean Dubé, piano  

Les différents compositeurs choisis partagent le même goût pour une musique divertissante, dans le sens le plus noble. Les œuvres de Nikolaï Kapustin, compositeur né en Ukraine en 1937, entièrement écrites et obéissant à une forme classique, sont totalement captivantes. Ecrite en 1989, relativement tard dans sa carrière, la Première Sonate, est l'une des pièces les plus abouties de l'œuvre de Kasputin. Plus conséquent que les trois mouvements qui précèdent, le final, qui ouvre le programme, porte tout le poids de l'œuvre, cette structure originale rappelant celle de la Sonate Op 109 de Beethoven et ce n'est peut-être pas un hasard si cette œuvre commence aussi comme une improvisation, mettant en lumière le poids du dernier mouvement. Dans les deux cas, le compositeur emporte le lecteur inexorablement vers le mouvement final. L'extrême virtuosité, le rythme syncopé, avec une ligne de basse très présente dès le début, et l'énergie d'un Art Tatum, rendent cette œuvre très caractéristique de l'écriture de Kapustin.

On peut entendre parfois des réminiscences stylistiques de Chopin, Scriabin, Rachmaninoff ou d'autres dans la musique de Kapustin. Dans la Bagatelle Op. 59/6, celui-ci réussit à inclure une référence voilée à l'Étude Révolutionnaire de Chopin. Les huit études de concert Op. 40 font partie des pièces les plus connues de Kapustin. Elles s'inscrivent dans la grande tradition des études de concert du 19e siècle et se situent niveau des meilleures du genre, telles celles de Liszt, Lyapunov et Godowsky…