Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Frederick William Holloway (1873-1953) Œuvres symphoniques pour orgue / Markus Eichenlaub Agrandir l'image

Frederick William Holloway (1873-1953) Œuvres symphoniques pour orgue / Markus Eichenlaub

AE11181

Nouveau produit

Markus Eichenlaub, orgue H.J. Nelson (1904) de l’église Saint Bartholomée, Gackenbach, Allemagne

Plus de détails

27 Produits

18,10 € TTC

Fiche technique

SupportSACD

En savoir plus

Introduction and Allegro concertante sol majeur

Cantilène mi mineur [Op. 33]

Andante cantando mi mineur [Op. 40]

Courante en forme de canon la mineur [Op. 58]

Concert Toccata ré mineur [Op. 33]

Duo fa majeur [Op. 58]

Allegretto leggiero fa majeur [Op. 57]

Andante sinfonico ré bémol majeur [Op. 48]

Allegretto grazioso fa majeur [Op. 49]

Andante and Finale fugato sol mineur [Op. 17]

Symphonie - Introduction and Allegro agitato ut mineur [Op. 47]

Symphonie - Andante - Fugato ut mineur [Op. 47]

Symphonie - Scherzo - Molto vivace mi bémol majeur [Op. 47]

Symphonie - Finale - Moderato maestoso - Allegro vivace ut mineur [Op. 47]

 

En première mondiale Markus Eichenlaub enregistre - sur un orgue anglais d'époque - des œuvres pour orgue du compositeur anglais Frederick William Holloway et arrache enfin la musique de l'ancien organiste du Crystal Palace à l'oubli !

C'est le mérite de l'organiste Markus Eichenlaub de dédier un album entier à ce compositeur (presque complètement) oublié.
Stylistiquement, les œuvres de Holloway ont du mal à nier leur origine britannique. Mais ce que l'oreille exercée remarquera, ce sont de nombreuses réminiscences de grands collègues français. On peut entendre du Franck, du Widor et surtout du Alexandre Guilmant, et dans les grandes œuvres symphoniques, on entend même des échos de Bruckner.
Rien d’étonnant: dans l’ancien lieu de travail de Holloway, le Crystal Palace, incendié en 1936, de nombreux contemporains célèbres étaient des invités.
L’orgue utilisé pour le présent enregistrement vient également d’Angleterre, mais a trouvé aujourd'hui sa destination en Allemagne. L'instrument de H.J. Nelson (1904) se trouve aujourd'hui à Gackenbach, dans le Westerwald, et a été aggrandi selon les plans de Ralf Cieslik ces dernières années, avec de la tuyauterie presque exclusivement historique. L'instrument est extrêmement polyvalent et d'une puissance étonnante. En 2009, l'orgue a reçu un tuba à haute pression de style anglais selon sur un modèle original. Musique, artiste et instrument forment une unité très réussie!