Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Nouveau Le Grand Orgue restauré de la Cathédrale de Toul / Pascal Vigneron Agrandir l'image

Le Grand Orgue restauré de la Cathédrale de Toul / Pascal Vigneron

QM7083

Nouveau produit

Voici le dernier volume de la trilogie consacrée au Grand Orgue restauré de la Cathédrale de Toul

Plus de détails

115 Produits

11,25 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

FRANÇOIS COUPERIN (1668-1733)

Messe à l’usage des paroisses

1 - Kyrie en plein chant (1’07’’)

2 - Benedictus - Cromorne en taille (3’08’’)

J.S. BACH (1685-1750)

3 - Toccata et fugue en ré mineur BWV 565 (9’41’’)

4 - Nun komm der heiden heiland BWV 659 (3’44’’)

5 - Erbam dich mein, o herre gott bwv 721 (4’41’’)

JOSEPH HAYDN (1732-1809)

6 - Thème et Variations hob xvii:5 (8’04’’)

FELIX MENDELSSOHN (1809-1847)

Prélude et fugue en sol majeur opus 37

7 - Prélude (3’19’’)

8 - Fugue (5’00’’)

JEAN GIROUD (1910-1997)

9 - Toccata pour l’Elévation (4’01’’)

CHARLES TOURNEMIRE (1870-1939)

10 - Choral alléluiatique n° 2 (8’00’’)

OLIVIER MESSIAEN (1908-1992)

11 - Le Banquet Céleste (6’35’’)

EUGÈNE GIGOUT (1844-1925)

Pièces pour orgue (1890)

12 - TOCCATA EN SI MINEUR (3’56’’)

G.F. HÆNDEL (1685-1759)

Concerto pour orgue et orchestre opus op.7 n°6

13 - Pomposo (4’29’’)

14 - Adagio una quasi fantasia (1’03’’)

15 - A tempo ordinario (4’28’’)

 

 

Pascal Vigneron

aux Grandes Orgues restaurées de la Cathédrale de Toul

Voici le dernier volume de la trilogie consacrée au Grand Orgue restauré de la Cathédrale de Toul.

« Après le chemin de Croix en compagnie de Brigitte Fossey où nous découvrions le texte de Paul Claudel sur la musique de Jean Giroud, après les Variations Goldberg parue en début d’année, voici un disque récital qui montre toutes les possibilités musicales que le Grand Orgue restauré de la Cathédrale de Toul nous offre.

Pascal Vigneron, maîtrise désormais son art, avec des pièces diverses et connues. Le Grand Orgue est sublime, plein de couleurs, les anches sont superbes, les plein jeux scintillants. Pas d’ennui dans cette musique authentique et passionnante. Une heure de pur bonheur. »

-        Simon Mathis