Lettre d'informations

Labels

BERCEUSES par Jean Dubé, piano Agrandir l'image

BERCEUSES par Jean Dubé, piano

SYR141493

Nouveau produit

Jean Dubé, piano

Plus de détails

25 Produits

16,50 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Frédéric Chopin Berceuse Op. 57

Johannes Brahms Wiegenlied Op. 49 n° 4 arr. Godowski

Robert Schumann Schlummerlied

Halfdan Kjerulf Berceuse Op. 12 n° 5

Fini Henriques Wiegenlied

Edvard Grieg Berceuse Op.38

An der Wiege Op. 68

Erkki MelartinBerceuse Op. 59 n° 3

Armas Järnefelt Berceuse Arr. Dubé

Mili Balakirev Berceuse

Gabriel FauréDolly Op. 56 n° 4 Arr. Cortot

Piotr Tchaïkowski Berceuse Op. 16 n° 1

Maurice Moszkowski Près du berceau Op. 58 n° 3

Alexander Macfadyen Cradle Song Arr. Dub

Ethelbert Nevin Slumber Song Op. 7 n° 2

Joaquin Turina Berceuse Op. 21 n° 4

Cécile Chaminade Berceuse du petit soldat blessé

Claude Debussy Berceuse Héroïque  

Paul Ben-Haïm Berceuse sfaradite

Itsuki Berceuse Arr. Dubé

Hong-jin Ni Berceuse

Zhao Zhang Lullaby

Composée en 1844, la même année que la Sonate en si mineur, la Berceuse en Ré bémol majeur est dédiée par Chopin à son élève Élise Gavard (la sœur de Charles Gavard, libraire et ami du compositeur) et publiée dès 1845. Chopin intitula d'abord cette œuvre Variations mais changera le titre en Berceuse pour la publication. Ces variations donnent l’illusion d’une grande liberté mais sont au contraire soumises à une exécution rubato qui exige une très grande précision.

               Wiegenlied de Brahms est extrait d’un ensemble de cinq Lieder. Cette berceuse est sans doute la mélodie la plus connue de l’œuvre de Brahms. C’est une amie de Brahms, Bertha Faber, qui l’interprèta pour la première fois pour l’anniversaire de son fils. La strophe initiale fut extraite d’un recueil publié entre 1805 et 1808 «Des Knaben Wunderhorn» (Le Cor merveilleux de l’enfant), il regroupe près de mille chants populaires allemands, dont certains remontent au Moyen Âge. La seconde a été écrite en 1849 par Georg Sherer.                              

L’Albumblätter de Schumann est un recueil de 20 pièces composées à différentes périodes de sa vie. La pièce la plus ancienne date de 1832 et la plus tardive de 1845. Schlummerlied date de 1841 et Clara écrit à propos de cette pièce: Il a également offert en cadeau cette charmante berceuse pour moi et ma petite Marie, écrite un après-midi de Noël.

               Élève de Niels Gade à Copenhague et de Richter à Leipzig, Halfdan Kjerulf (1815-1868) appartient à la catégorie des compositeurs lyriques qui, en Norvège, sut renouveler l'attitude créatrice vis-à-vis du folklore. En ce sens, il complète l'œuvre d'Ole Bull et de Lindeman et rejoint celle de Grieg. Habile dans la petite forme, véritable compositeur-poète, il fur également un pionnier dans le domaine choral et le premier organisateur de concerts symphoniques en Norvège (1857-1859). La Berceuse extraite du cycle de pièces op.12 a été écrite entre 1854 et 1863.

               Fini (Valdemar) Henriques est né à Copenhague le 20 décembre 1867, deux ans après la naissance de Carl Nielsen et de Jean Sibelius. Fils d’un modeste conseiller administratif Vilhelm Henriques et de Marie, née Rasmussen, son prénom est ainsi choisi parce qu’il est le dixième et dernier enfant de la famille. Il étudia la composition avec le Norvégien Johan Svendsen. Il est considéré par tous comme un authentique homme de spectacle, un violoniste aux grandes facilités d’exécution certes mais aussi un pianiste plus qu’honorable. La popularité de Henriques ne subira aucune défaillance jusqu’à sa disparition en 1940. Maitre de la miniature, il est surtout connu pour sa Berceuse, pièce très populaire encore de nos jours. Ecrite à l’origine pour piano et violon, l’humoriste danois Victor Borge la joua régulièrement lors de ses spectacles dans sa version pour piano seul.

               Les 66 Pièces lyriques pour piano composées par Edvard Grieg de 1867 à 1901 sont réparties en 10 recueils. Chacune propose un monde sonore unique qui révèle la personnalité secrète et intérieure de Grieg. Inspirées des créatures de la féerie et du folklore norvégiens, elles témoignent de l’âme de son pays et des merveilles de la nature environnante. La Berceuse opus 38 date de 1883 et Au berceau op.68 de 1898-1899. Celle-ci fut ultérieurement orchestrée par Grieg.

               Erkki Melartin, exact contemporain de Maurice Ravel (né et mort la même année que lui), est d'abord l'élève de Martin Wegelius à l'Institut Musical d'Helsinki puis à Vienne auprès de Robert Fuchs. Revenu en Finlande, il enseigna à l'Institut Musical sus-nommé dont il sera le directeur de 1911 à 1936, année où il se retira, en raison d'une santé précaire. Comme fait marquant, il diriga en 1909 le mouvement lent de la deuxième symphonie dite Résurrection de Gustav Mahler, compositeur joué alors pour la première fois en Scandinavie. Comme compositeur, on lui doit environ 350 pièces pour piano, de la musique de chambre, des œuvres pour orchestre, un concerto pour violon et un opéra en 1909. La Berceuse op.59 no.3 est la troisième pièce d’un recueil intitulé Lyrik I composée en 1909.

               Armas Järnefelt est le fils du général August Alexander Järnefelt et d'Elisabeth Järnefelt. Une de ses sœurs, Aino, épousa le compositeur Jean Sibelius, son beau-frère» et ami. Il étudia la musique avec Martin Wegelius (composition) et Ferruccio Busoni (piano) à Helsinki, puis à Berlin, ainsi qu’avec Jules Massenet à Paris. Armas Järnefelt a introduit les opéras de Richard Wagner en Finlande en les dirigeant à de nombreuses reprises. Sa Berceuse, profonde et touchante, pièce favorite des Finlandais fut écrite en 1904 pour violon et orchestre puis arrangée pour violon et piano ainsi que pour piano seul. On découvrira ici la version arrangée par Jean Dubé.

               Mili Balakirev se sent très tôt attiré par la musique. Il rencontra Alexandre Oulybychev qui deviendra son mécène. Celui-ci lui confia d’ailleurs la direction de son orchestre. Il rencontra également Mikhaïl Glinka, précurseur de la musique classique russe, qui va l’encourager, comme tous les compositeurs qui formeront peu après le Groupe des Cinq: Nikolaï Rimski-Korsakov, Alexandre Borodine, Modeste Moussorgski, César Cui. Balakirev a peu composé mais son œuvre s’inscrit dans la lignée de Glinka par sa volonté de remettre au goût du jour la musique russe traditionnelle. La Berceuse, écrite en 1902, fut dédiée à la fille du médecin russe réputé Sergeï Botkine.

               La suite Dolly op.56 est un ensemble de six pièces pour piano à quatre mains écrites par Gabriel Fauré entre 1894 et 1897. Ces courtes pièces furent composées en l'honneur d'Hélène, surnommée Dolly, la fille d'Emma Bardac, cantatrice et future épouse de Claude Debussy. La Berceuse a été écrite pour le premier anniversaire de celle-ci, les autres étant composées pour d'autres anniversaires de Dolly ou d'autres événements familiaux. L'œuvre fut créée par Alfred Cortot et Edouard Risler en 1898. Alfred Cortot réalisera sa transcription pour piano seul l’année suivante.

               La Berceuse de Tchaïkowski extraite d’un cycle de mélodies op.16 fut écrite en 1873. Dédiée à la femme de Rimsky-Korsakov et basée sur un poème de Apollon Maïkov, on découvrira sur ce disque la 1ère version pour piano arrangée par le compositeur. Il existe également la version plus célèbre de Pavel Pabst ainsi que celle de Rachmaninov.

               Moritz Moszkowski naquit le 23 août 1854 à Breslau dans une riche famille juive polonaise. Ce fut à Berlin en 1873 que Moszkowski connut ses premiers succès comme pianiste.Il épousa Henriette Chaminade, la sœur de Cécile Chaminade, dont il a un fils et une fille. Il fut rès recherché comme professeur. Il eut notamment eu comme élève Vlado Perlemuter qui lui en gardera une gratitude infinie. Il mourut à Paris le 4 mars 1925. Il avait un humour assez caustique: dans un album d'autographes dans lequel Hans von Bülow avait écrit «Bach, Beethoven, Brahms: tous les autres sont des crétins», Moszkowski, qui était juif, écrivit juste en-dessous, en prenant à son compte l'assimilation que les juifs font volontiers des chrétiens aux crétins: «Mendelssohn, Meyerbeer et votre humble serviteur Moritz Moszkowski: tous les autres sont des chrétiens». La pièce Près du berceau est extraite d’un cycle de 8 pièces composé en 1896 intitulé «Tristesses et Sourires».

               Compositeur et pianiste américain né en 1879 a Milwaukee, Alexander Macfadyen composa entre autres une centaine de mélodies ainsi que des pièces pour piano. la Sonate pour piano op.2 , qui fut jouée à l époque par le célèbre pianiste Josef Hofmann, connut un vif succès. Sa berceuse Cradle song, basée sur un de ses poèmes, écrite pour voix et piano, date de 1913. Elle est arrangée ici pour piano seul par Jean Dubé.

Le compositeur américain Ethelbert Woodbridge Nevin naquit à Edgeworth (Pennsylvanie) le 25 novembre 1862. De 1884 à 1886 il étudia à Berlin avec Karl Klindworth, un élève de Liszt. Il débuta une carrière de pianiste et de professeur à Pittsburgh et donna son premier grand concert en 1886. Essentiellement auteur d’œuvres sérieuses pour orchestre ou piano seul, il eut tout de même un grand succès avec des pièces populaires comme ‘’The Rosary”, “Wynken, Blynen and Nod”, “Little Boy Blue” et “Might Lak’ a Rose». Il mourut à New Haven (Connecticut) le 17 février 1901. Slumber Song op.7 no.2, écrit en 1890, fut inspiré d’un poème de Heinrich Heine.

               Joaquín Turina Pérez naquit le 9 décembre 1882 à Séville. De 1905 à 1914, il résida à Paris où il suit des cours de composition auprès de Vincent d'Indy à la Schola Cantorum. Il étudia également le piano sous la direction de Moritz Moszkowski. Il fait la connaissance des compositeurs «impressionnistes» Claude Debussy, Paul Dukas et Maurice Ravel. En 1914, il rentra à Madrid et se consacra alors à une triple activité de compositeur, professeur de musique et critique musical. Il mourut le 14 janvier 1949 à Madrid. La Berceuse fait partie d’un cycle de pièces pour enfants intitulé Niñerías composé en 1919 et dédié à ses trois enfants Joaquín, María et Conchita.

               La même année, la compositrice francaise Cécile Chaminade écrivit la Berceuse du petit soldat blessé en hommage aux jeunes soldats blessés pendant la 1ère guerre mondiale. On distingue dans cette pièce le début de la comptine «dodo l’enfant do» sur fond de clairons …               

Quand Debussy compose sa Berceuse héroïque en 1914, la guerre sévit depuis déjà plusieurs mois. Découvrant qu’il est atteint d’un cancer, il entreprit l’écriture de la Berceuse. L’œuvre s’insère dans un livre en hommage au roi des Belges Albert 1er, salué pour avoir résisté face à l’envahisseur allemand. L’ouvrage fut créé à l’initiative du Daily Telegraph et porta la signature d’artistes célèbres parmi lesquels Edward Elgar, André Messager, Claude Monet…, comme le note le musicologue Harry Halbreich. Peu après, Debussy orchestra son œuvre dans une version symphonique donnée pour la première fois le 24 octobre 1915.

               Paul Ben-Haïm vient au monde sous le nom de Paul Frankenburger, d'un père avocat, Heinrich (1856–1938), personnalité centrale de la communauté juive sécularisée de Munich. Sa mère provenait d'une famille de banquiers. Il commença le violon, puis, dès onze ans, le piano qui devint son instrument de prédilection. Pendant la guerre il échappa de justesse à la mort lors d'une attaque au gaz. Il s'installa à Tel Aviv en tant que compositeur et chef d'orchestre. Son imprésario, Shimon Bachman proposa de changer son nom, qui deviendra Ben-Haim, du nom de son père. Grâce à sa collaboration avec la chanteuse folklorique et ethnomusicologue d'origine yéménite, Braha Zefira, il effectua pour elle, de 1939 à 1951, trente-cinq transcriptions de chants traditionnels (par exemple l'une des œuvres les plus connues du compositeur, la Berceuse sfaradite (1945), sous sa forme originelle Mama yo no tengo visto.

               La Berceuse d’Itsuki (Itsuki no komori-uta) est une chanson traditionnelle du village d’Itsuki, District de Kuma, Ile de Kyushu, et fut « redécouverte » en 1935 par un professeur d’école, bien après que cette chanson cessât d’être chantée. Il est dit que depuis bien longtemps cette chanson fut chantée par les baby-sitters de familles pauvres: Après le festin du Bon, je ne serai plus ici. Plus tôt elle arrive, plus tôt je retourne chez mes parents. Je ne suis rien qu'une mendiante. Ils sont les gens riches, avec de bonnes ceintures et de bons kimonos. Qui va pleurer pour moi quand je mourrai ? Seulement les cigales dans la forêt derrière la maison. Non, ce ne sont pas les cigales. C'est ma petite soeur. Ne pleures pas, ma petite sœur. Ça me rend inquiet pour toi. Quand je serai mort, Enterrez-moi au bord de la route. Les passants peuvent poser des fleurs. Quelles fleurs vont-ils poser ? Cam-cam-camélias. Les pluies tomberont du ciel et les arroseront.

               La Berceuse du compositeur chinois Hong-jin Ni (né en 1935) emprunte une mélodie folkorique très connue dans la region du Guangxi qui s’appelle «bébé dort bien». Les berceuses dans cette région sont diverses, les paroles sont très imagées et montrent l’amour d’une mère à son enfant. L’arrangeur chinois Zhao Zhang a récemment publié une vingtaine de mélodies traditionnelles pour le piano dont cette charmante berceuse originaire du nord-est de la Chine.