Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Francesco Provenzale (1624-1709) Cristofaro Caresana (1640-1709) Requiem / Dixit Dominus Agrandir l'image

Francesco Provenzale (1624-1709) Cristofaro Caresana (1640-1709) Requiem / Dixit Dominus

EL0710

Nouveau produit

Francesco Provenzale (1624-1709)

Missa defunctorum

Psaumes Laetatus sum et In convertendo

Cristofaro Caresana (1640-1709)

Dixit dominus

 

La Cappella de'Turchini
Antonio Florio

Plus de détails

19 Produits

11,58 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

La Cappella della Pietà de’Turchini d’Antonio Florio fête cette année son vingtième anniversaire. Deux décennies de recherches passionnées et de restitutions non moins ardentes d’un répertoire napolitain somptueux dans sa diversité et, surtout, dans son importance historique. Il est en effet indiscutable que l’école napolitaine constitue ce fameux chaînon manquant qui relie le premier baroque, celui des Monteverdi, Cavalli ou autre Ferrari, et celui brillantissime de l’opera seria incarné par un Alessandro Scarlatti ou un George Frideric Handel. Grâce soit rendue à Antonio Florio et à ses complices d’éclairer avec tant de talent une période cruciale de l’histoire musicale.

Pour fêter dignement cet anniversaire, La Cappella a consacré un nouvel enregistrement à deux compositeurs qu’on pourrait qualifier de « divinités tutélaires » de la formation napolitaine, Francesco Provenzale et Cristoforo Caresana, collaborateur du maître. Comme toutes les contributions discographiques de la Cappella, cette nouveauté revêt bien sûr une dimension musicologique de premier plan : le Requiem de Provenzale fut l’oeuvre sacrée la plus jouée de son compositeur et l’on comprend pourquoi, à l’audition des beautés vertigineuses de cette Missa defunctorum a 2 cori e strumenti. Initialement modeste et probablement écrit pour les funérailles de Philippe IV d’Espagne (1666), le Requiem ne cessa de s’étoffer pour atteindre une ampleur frappante, avec deux choeurs vocaux et instrumentaux tissant leurs sortilèges sonores (style concertant, dissonances, raffinements rythmiques) autour de l’épine dorsale constituée par le chant grégorien – Provenzale revivifie ici le leg de la grande polyphonie franco-flamande. Cet étonnant mélange de traditionnalisme et de modernité dans la tonalité saisissante de ré mineur (ce sera celle aussi, plus tard, du Requiem de Mozart) confère à l’oeuvre une efficacité indéniable, de l’intensité « archaïque » du Dies Irae à la suavité « moderne » du Benedictus, en passant par les audaces harmoniques du Libera me.

Deux psaumes (Laetatus sum et In convertendo) viennent compléter utilement un enregistrement qui devrait apporter une pierre de plus à l’édifice déjà imposant de La Cappella della Pietà de’Turchini. Comme introduction au disque, le mélomane pourra se délecter des subtilités que Cristoforo Caresana dissimule derrière la simplicité solaire de son Dixit Dominus.