Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

J.S. Bach, oeuvres pour clavier / Jean-Sébastien Bardon Agrandir l'image

J.S. Bach, oeuvres pour clavier / Jean-Sébastien Bardon

BNL112985

Nouveau produit

Jean-Sébastien Bardon aux Grandes Orgues historiques Isnard de la Basilique du Couvent Royal de Saint-Maximin

Plus de détails

46 Produits

13,75 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Œuvres pour clavier

Prélude en si mineur BWV 923

Fugue en si mineur BWV 951 sur un thème d’Albinoni

Sonate en Ré majeur BWV 963

Aria Variata BWV 989

Ouverture en Fa majeur BWV 820

Toccata en mi mineur BWV 914

Aria BWV 988 des Variations Goldberg

Jean-Sébastien Bardon aux Grandes Orgues historiques Isnard de la Basilique du Couvent Royal de Saint-Maximin

Dans la continuité des deux précédents albums (BNL 112982 & 983) présentant la musique écrite pour clavier de Jean-Sébastien Bach jouée à l'orgue, voici un troisième volet de ces œuvres.C’est aussi l’occasion d’une "retrouvaille" et d’une "redécouverte" tant attendue avec l'instrument d'Isnard de la Basilique du Couvent Royal de Saint-Maximin, qui resta silencieux pendant une année et demie environ, c'est-à-dire toute l'année 2017 et la première moitié de 2018. C’est pendant cette période que s'effectua un chantier de relevage accompagné d'une restauration méticuleuse ayant pour objectif de redonner une jeunesse musicale et une harmonisation se rapprochant au plus près de sa fabrication d'origine. C'est au facteur d'orgues Pascal Quoirin que fut confiée la réalisation de ces travaux. Avec toute son équipe il mit tout ses efforts et son savoir-faire pour parvenir à ce merveilleux résultat. Le présent enregistrement a été réalisé au lendemain de l'inauguration officielle. Avec cet exceptionnel instrument, un musicien se doit de s'intéresser à ces œuvres de jeunesse. En dépit du fait quelles soient peu jouées en public ou qu'elles pourraient être injustement jugées inintéressantes par l'écriture et le caractère, elles offrent des possibilités, voire des ambiances de sonorités, musicalement très riches. Elles sont une vraie pédagogie pour l'interprète. Bien entendu on pourrait préférer jouer les "Variations Goldberg" plutôt que "l'Aria Variata" mais grâce à quoi et par quelle influence les Goldberg auraient-elles existées ? C’est toute la reconnaissance envers le génie de JeanSébastien Bach au travers d’œuvres comme "L'Art de la Fugue", "le Clavier bien tempéré", "l'Offrande musicale" et bien d'autres....(la liste est trop longue); ces œuvres de jeunesse sont considérées comme les piliers essentiels des chefsd'œuvres qui suivirent, une «Aventure» face à toute cette si grandiose création. Comme le disait Alfred Cortot: "L'écriture de Bach est naturellement éloquente, et parce que ses pensées inspiratrices sont belles, les chefs-d'œuvre naissent de lui".