Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Tchaïkovski, Concerto pour piano / Chopin / Nikolai Orloff, piano Agrandir l'image

Tchaïkovski, Concerto pour piano / Chopin / Nikolai Orloff, piano

ELQ4828710

Nouveau produit

PIOTR TCHAIKOVSKI (1840-1893)

Concerto pour piano n°1

FREDERIC CHOPIN (1810-1849)

Etudes, Mazurkas, Préludes

 

Nikolai Orloff, piano

National Symphony Orchestra                                                          

Anatole Fistoulari

Plus de détails

2 Produits

Attention : dernières pièces disponibles !

10,75 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

PIOTR ILYICH TCHAIKOVSKY

1–3   Piano Concerto No. 1 in B flat minor, Op. 23

               National Symphony Orchestra                                                                                                         

Anatole Fistoulari

 

               FRÉDÉRIC CHOPIN

4             Impromptu No. 1 in A flat major, Op. 29                                                                                      

5             Mazurka in F minor, Op. 7 No. 3                                                                                                      

6             Valse in F major, Op. 34 No. 3                                                                                           

7             Mazurka in C sharp minor, Op. 50 No. 3                                                                                        

8             Etude in D flat major, Op. 10 No. 8                                                                                                 

9             Etude in A minor, Op. 10 No. 4                                                                                          

10          Prelude in B minor, Op. 28 No. 6                                                                                                     

11          Prelude in G major, Op. 28 No. 3                                                                                                     

12          Prelude in B major, Op. 28 No. 11                                                                                                   

13          Prelude in B flat minor, Op. 28 No. 16                                                                             

14          Fantaisie-Impromptu in C sharp minor, Op. 66                                                             

 

               Nikolai Orloff, piano

Dans les années vingt, Nikolai Orlov bluffa les mélomanes londoniens et new-yorkais, virtuose étourdissant formé à la haute école de Safonov et d’Igumnov, chez lui évidemment chez Rachmaninov mais tout autant chez Brahms, Schumann ou Beethoven : le brio de sa technique savait se faire oublier ; loin de vouloir à toute fin briller, il préférait la veine lyrique.

Cette propension à l’absence d’effet est omniprésente dans les gravures qu’il consentit à Decca Londres de 1946 à 1948 et lui aura même dicté le plus tenu, le plus élégant, le moins sollicité des Premier Concerto de Tchaïkovski qui ait paru au 78 tours depuis celui de Vasily Sapelnikov : la direction impériale d’Anatole Fistoulari n’est pas pour peu dans cette interprétation si stylée, dont la virtuosité refuse le tapage jusque dans un Finale tenu, où le clavier ose s’alléger, miracle que seule la grande technique romantique rendait possible : après Orlov viendra le temps des versions du Premier Concerto athlétiques que seule Tatiana Nikolayeva remettra en cause.

Les autres gravures seront consacrées à Chopin, prestes, élégantes, absolument jouées à dix doigts, avec une simplicité, un dédain du rubato, des mains légères mais chantantes, un jeu timbrant sans appui, quelque chose comme une certaine idée d’une perfection de l’interprétation de Chopin.

Ecoutez la pureté des Mazurkas, la légèreté volatile des Etudes, l’élégance des Préludes, la subtilité des césures rythmiques dans la Valse en fa majeur, tout un monde, toute une époque, celle de Friedman, du jeune Rubinstein, qui balance entre une certaine nostalgie du style romantique et la volonté de faire Chopin moderne.

Est-ce vraiment tout ce que l’on a de Nikolai Orlov ? Une Sonate de Beethoven (Op. 31 No. 2) dort encore dans les archives, et il doit bien y avoir quelques témoignages en concert qui prolongeraient les plaisirs de cette découverte.

Jean-Charles Hoffelé - Artamag'