Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

ABED AZRIE / Suerte

NTCD801

Nouveau produit

D’après des textes andalous du XIe siècle

« Suerte », un projet musical qui se situe entre jazz, baroque, arabe et flamenco. Un chef d’oeuvre musical qui raconte un drame liturgique autour du thème de l’amour à travers tous ses états. »
Ouest France

Plus de détails

34 Produits

7,17 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Musiciens :
Abed Azrié : Chant arabe
Serge Guirao : Chant espagnol

Ensemble oriental :
Sameh Catalan, Violon - Kader Ghourani, qanoun - Adel Shams, Medhat Ibrahim et Hosny Mohamad, percussions

Ensemble espagnol :
Vicente Pradal et Antonio Cortes, Guitares - Luis Cortes et Juan Carlos Principal, palmas, jaleos, choros

Ensemble français :
Guillaume Roy, alto - Alain Grange, violoncelle - Lionel Guillemin, contrebasse - Francis Jauvain, accordéon

Livret, musique et direction artistique : Abed Azrié

PRESSE
Dans la composition de Suerte l'objectif d'Abed Azrié était de saisir la montée fortuite de cette énergie mystérieuse qui traverse le corps au moment musical, phénomène connu dans la culture espagnole sous le nom de "Duende" et dans la culture arabe sous celui de "Tarab". L'effet s'exprime dans une approche intérieure et dense de la civilisation arabo-andalouse, née de la fusion des mondes antiques et médiévaux, des cultures chrétienne, juive et musulmane.
En quête de l'âme andalouse, la musique met en scène deux voix d'homme et deux langues. Les traditions orales et écrites se confondent et se conjuguent en reliant trois instrumentations : arabe, flamenco et occidentale. Fusion du temps d'autrefois avec le présent absolu, l'univers évoqué par Suerte - «La bonne fortune» - est aussi une célébration de l'amour, la danse, la joie et surtout la femme.
La musique d'Abed Azrié retrouve ses sources venant du passé afin d'arriver à une synthèse entièrement moderne. Abed Azrié a sélectionné pour les paroles des chants une série exquise et raffinée de muwash'shahât, poèmes andalous du XIe siècle, dont la plupart sont anonymes. Cette forme multirime et multimètre est née en Espagne vers le IXe siècle et signifie au départ «mantille brodée symétriquement de perles et de bijoux dont la femme se pare». Création souvent populaire en langue arabe, élaborée dans un style simple, transparent et spontané, le muwash'shah est contemporain des chants des troubadours et de trouvères de l'Occident médiéval, dont il partage la délicatesse et les thèmes. Traduit en espagnol, il exalte la dualité des cultures et fournit l'occasion de transcender le sens par la pure musicalité.
Bernard Moussali, historien des musiques orientales.

Ils ont dit :
« Suerte » répond à plusieurs attentes d’Abed Azrié, compositeur en quête de synthèse esthétique et spirituelle nouvelle... un album jubilatoire
Le monde de la musique

« Suerte » nous rappelle en plongeant loin dans notre passé commun que la Méditerranée n’est pas frontière ou obstacle, mais trait d’union et creuset...
Dernières nouvelles d’Alsace

« Suerte », un projet musical qui se situe entre jazz, baroque, arabe et flamenco. Un chef d’oeuvre musical qui raconte un drame liturgique autour du thème de l’amour à travers tous ses états.
Ouest France

Abed Azrié, cet érudit à la belle voix grave n’a pas cessé de rapprocher musicalement l’Orient et l’Occident et être un pont entre deux mondes…Dans sa composition « Suerte » il ressuscite la civilisation arabo-andalouse et cherche à atteindre « cette énergie mystérieuse qui traverse le corps au moment musical », ce que les Espagnols appellent le duende et les Arabes le tarab ». Défi relevé.
Le Monde

Il est des nuits dont on ne voudrait pas connaître la fin et celle que nous offrait Abed Azrié fut de celles-là. La passion engendrée par « Suerte » devait, au fil de la soirée, se transformer en un prenant envoûtement et semer dans le public conquis de superbes extases.
L'Alsace

Dans « Suerte » Abed Azrié croise musiques et philosophies d’Orient et d’Occident, deux mondes qui ne se sont plus retrouvés depuis la mythique Andalousie.
World

Azrié n’a eu de cesse d’offrir musiques souples et profondes…Il brasse dans le creuset improbable de l’absence d’étiquettes musique classique, langueur arabo-andalouse et tentations occidentales. Passeur multiculturel, Azrié n’en reste pas moins fasciné par la musique baroque.
Les Inrockuptibles

Abed Azrié, avec sa voix comme un fleuve profond aux basses frissonnantes, suave et légèrement voilée portée par une sensualité rare, de sable et de vent…A la recherche de l’âme de cette Andalousie mythique où le visible et l’invisible se rencontrent, « Suerte » est une musique du monde sublime.
Paroles d’hiver, Dinan

« Suerte », création musicale qui rappelle que la Méditerranée est « un pont de mer bleue » entre trois continents. Suerte : une œuvre entre Orient et Occident à contre-courant de la variétisation de la musique arabe.
Libération

Le passé andalou ne reviendra jamais tel qu’il fut proféré, mais il vit pour toujours grâce à la mémoire et à l’inspiration de la modernité ; Suerte : un pur chef d’œuvre.
Cahors / Affiche

Les musiques, comme les hommes, s’enrichissent de rencontres et de métissages qui les hissent au-delà des univers parfois restreints d’une identité figée. Abed Azrié est au cœur de ces croisements. Suerte, sa dernière création, en est l’exemple parfait.
Valenciennes / Phénix