Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Célia Oneto Bensaid, piano American Touches Agrandir l'image

Célia Oneto Bensaid, piano American Touches

S247

Nouveau produit

Leonard Bernstein (1918-1990)

Ouverture de candide

Danses symphoniques de West Side Story

Touches

George Gershwin (1898-1937)

3 Préludes pour piano

Un Américain à Paris

 

Célia Oneto Bensaid, piano

Plus de détails

9 Produits

15,90 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Aussi loin que je m’en souvienne, mon père jouant du piano, ma mère et ma sœur étant comédiennes, théâtre et musique ont toujours fait partie de ma vie.

De plus, j’ai été imprégnée dès ma plus tendre enfance par les comédies musicales américaines et françaises : West Side Story, Fame, Peau d’âne...

Je montais des spectacles avec mes amies, je dansais, je chantais, je me déguisais...tout cela était synonyme de bonheurs immenses. 

Je suis naturellement devenue pianiste «classique», tout en développant mon goût aussi bien pour la Variété, la Comédie musicale que le Jazz ou le Rock…

 

Jouer les notes, certes, mais raconter des histoires est ce qui me passionne : des histoires tristes, des histoires drôles, des histoires joyeuses, des histoires d’amour… c’est ainsi que je conçois toutes les musiques. Gershwin et Bernstein sont tellement évocateurs d’images et de sentiments, qu’ils se sont imposés à moi pour ce premier disque.

 

J’'ai construit cet enregistrement autour de l’ouverture de Candide de Bernstein. Musique très joyeuse, rythmique et orchestrale, elle a été le point de départ de ce programme américain à mi-chemin entre jazz et musique savante.

Les Danses Symphoniques de West Side Story ont rapidement été une évidence à mes yeux, car cette musique me rappelle mon enfance, et c’est également un immense défi de la transcrire (tout comme l'ouverture de Candide) à cause notamment du rôle prépondérant des percussions.

Mon attirance pour Bernstein m’a tout naturellement conduite à un de ses illustres prédécesseurs de vingt ans son ainé : Gershwin…

Un Américain à Paris, poème symphonique, est une musique à programme très inspirante pour exprimer le jeu orchestral au piano.

Je voulais également éclairer mes transcriptions par des œuvres purement pianistiques de ces mêmes compositeurs : Touches de Bersntein, commande du concours Van Cliburn, ainsi que les Trois Préludes de Gershwin.