Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

ABED AZRIÉ Mystic

NTCD812

Nouveau produit

D’après des poèmes soufis du IXe au XIIIe siècle 

 

Livret, musique et chant : Abed Azrié

1 CD avec livret en français, anglais et arabe

Khaled AlJaramani, Oud - Sameh Catalan, Violon oriental - Francis Jauvain, Accordéon - Olivier Moret, Contrebasse - Youssef Hbeisch, Percussions.

Plus de détails

29 Produits

7,17 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Le dictionnaire donne du mysticisme la définition suivante :
« Union intime avec le principe de l’être »

« …L’amour a une composante mystique. La contemplation du visage, du corps de l’être aimé, met dans un état second qui n’est pas fait seulement de désir sexuel, mais aussi d’exaltation et d’adoration. Et au moment de la jouissance, il y a confusion de l’état érotique et de l’état mystique… »

« …Nous avons, au quotidien, des moments d’émerveillement en face d’une petite fleur qui perce la neige à la fin de l’hiver, du premier papillon qui volette, d’un coucher de soleil : ces moments de jouissance ont une composante mystique et font partie de ce que j’appelle la qualité poétique de la vie. La vie est une alternance de prose répétitive et froide qui nous ennuie, et de poésie chaude qui nous enflamme, nous réchauffe, nous fait, nous fait communier. Les moments mystiques sont des moments de poésie ; ils nous rendent adorable la vie qui est par ailleurs horrible. Personnellement, je ne crois pas à la mystique des religions. Par contre, je crois qu’il faut développer la mystique qui apparaît dans le quotidien : dans un verre de vin entre amis, dans un visage d’amour, dans une promenade merveilleuse comme celle de Jean-Jacques Rousseau dans l’île Saint Pierre. Dès lors comment ne pas conclure : Soyons mystiques ! »
Edgar Morin

L’Amour Soufi est avant tout un chemin de connaissance ; il n’est pas simplement sentiment ou émotions, mais il est la chaleur d’un feu divin dont la lumière est la « Gnose »; un feu dont l’étincelle brille au plus profond de l’âme humaine.
La pensée des Soufis qui trouve Dieu dans toute chose, nous conduit à l’amour entre le divin et l’humain, mais également entre l’humain et l’humain. Elle nous conduit à l’unité des religions en une seule dite « religion de l’amour », selon l’expression d’Ibn Arabi, car chaque croyant adore son Dieu qui n’est en fin de compte que l’une des manifestations du Dieu Unique ; celui qui est proclamé dans toutes les prières depuis le commencement de la vie jusqu’à la fin des temps. Le mysticisme exprime la dimension spirituelle de la religion