Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

GILDAS BOCLE Agrandir l'image

GILDAS BOCLE

843415

Nouveau produit

So In Love

CHEGA DE SAUDAGE

LOVE FOR SALE

FALENDO DE AMOR

SO IN LOVE

I CONCENTRATE ON YOU

JUST ONE OF THOSE THINGS

I LOVE PARIS

NIGHT AND DAY

HOW INSENSITIVE

BONITA

WHAT IS THIS THING CALLED LOVE

Plus de détails

21 Produits

9,92 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Ayant commencé la guitare vers l’âge de 12 ans avec le folk et la chanson, j ai découvert la contrebasse de Patrice Caratini par l’intermédiaire de Maxime Le Forestier, je me suis alors inscrit au conservatoire et j’ai intégré la section musique au lycée, ce fut dans le même temps la découverte de Stravinsky, Bartok, Ravel etc, ainsi que le jazz et les débuts du jazz rock.  Quelques années plus tard j’ai eu la chance de jouer en orchestre symphonique et de faire une autre découverte, celle de l’opéra, avec “Carmen”, “don Giovanni", et la révélation avec “Madame Butterfly” de Puccini.  Je suis alors parti étudier à la fameuse Berklee School of music de Boston, avec mon frère Jean Baptiste. J’y ai découvert le monde des standards.  Quand nous n'assistions pas à des cours théoriques, nous passions nos journées à faire des jams entre élèves – à jouer une multitude de standards. Très rapidement, nous les jouions lors de petits gigs dans les bars et clubs de Boston, c'était au début des années 80.  J’y ai rencontré entre autres deux de mes musiciens favoris qui sont aussi devenus des amis, le guitariste Jérôme Barde et le batteur Marcello Pellitteri avec qui je jouais constamment dans toutes sorte de projets, c’est à ce moment que j ai commence a faire le parallèle entre ces compositeurs du répertoire des standards et les compositeurs classiques de la vielle Europe.  
 
Je suis rentré au pays 11 ans plus tard, je me suis installé ā Paris, où j ai fait la connaissance du guitariste Nelson Veras, bien que très jeune il avait déjà une maitrise du langage et de l’instrument étonnante, nous avons passé des après midi entiers à jouer ce même répertoire, seulement ā deux.  
 
Avec mes racines dans la musique folk et classique, j'ai gardé un faible pour les mélodies simples et nostalgiques (Puccini, par exemple). On trouve parmi les standards de jazz de telles compositions écrites par Cole Porter, Georges Gershwin et Antonio Carlos Jobim, parmi d'autres. J'ai eu envie d'associer deux d'entre eux qui pour moi ont beaucoup de points communs : Porter et Jobim. Il suffit d'écouter le début de “So in love” et “Falendo de amor” pour le constater. Il semble que Jobim appréciait le travail de Porter, puisqu'il a arrangé certains de ses morceaux, par exemple “I concentrate on you”.

Pour réaliser mon projet, le choix des musiciens était pour moi évident, Nelson, Jérôme et Marcello, Jérôme et Nelson sont des guitaristes très différents mais ils ont à mes yeux les deux qualités essentielles pour jouer cette musique, un fort sens mélodique, un rapport au rythme et au phrasé très prononcé.  
 
Toutes les compositions de mon album "So in love" forment la base du répertoire jazz et disposent déjà de plusieurs dizaines de versions enregistrées par les plus grands musiciens. D'où l'éternel débat : faut-il vraiment en ajouter d'autres ? Je souhaite relever le défi avec cet album, la réponse est entre vos mains.