Lettre d'informations

Labels

J.S BACH (1685-1756) Intégrale de l’œuvre d’orgue, ol.12 /Helga Schauerte Agrandir l'image

J.S BACH (1685-1756) Intégrale de l’œuvre d’orgue, vol.12 /Helga Schauerte

SYR141487

Nouveau produit

Intégrale de l’œuvre d’orgue, ol.12

3e Partie de la Clavier Übung

 

Helga Schauerte, àl’orgue historique de Floh-Seligenthal

Premier enregistrement de l’orgue

Plus de détails

24 Produits

16,50 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

En 1739, J. S. Bach fit graver une collection de vingt-sept pièces d’orgue sous le titre: Troisième Partie de la Clavier Übung se composant de divers Préludes sur les cantiques du catéchisme et autres chants, pour l’orgue: Aux amateurs, et surtout aux connaisseurs de tels travaux, pour la recréation de leur esprit, rédigée par Johann Sébastian Bach, Compositeur de la Cour du Roi de Pologne et du Prince Electeur de Saxe,  Capellmeister et Director Chori Musici à Leipzig. Edité par l’Auteur. Le recueil contient vingt-et-un chorals et six pièces libres. Pour chacun des chorals, il y a une version avec pédale et une version sans pédale. Ala suite du volume XI (chorals et pièces libres pedaliter) le présent volume XII de l’intégrale Bach réunit exclusivement les pièces manualiter du recueil. Les chorals-préludes sont complétés par les harmonisations à 4 voix, qui proviennent de la collection Joh. Seb. Bachs vierstimmige Choralgesänge, éditée à titre posthume par Joh. Phil. Kirnberger et Carl Philip Emmanuel Bach. Les préludes sur le Kyrie, le Gloria, le Credo, le Pater noster allemands suivis par les cantiques qui se rapportent au baptême, à la confession des péchés et à la Sainte-Cène sont dans le même ordre que celui du catéchisme luthérien. La plupart de ces courts arrangements traitent l’énoncé du cantique dans une forme fuguée. Seuls les préludes sur Aus tiefer Not et Jesus Christus, unser Heilandsont bâtis sur l’air entier du cantique. Dans tous les chorals-préludes, comme dans les quatre Duettos qui, dans le déroulement du programme enregistré, encadrent et sectionnent le Kyrie et le Gloria allemands, ainsi que les six chorals du catéchisme, J. S. Bach fait preuve d’une maîtrise suprême du contrepoint. La complexité de son style tardif prioritairement linéaire est jugée excessive par ses contemporains. On accuse le compositeur de mettre dans ses pièces de l’enflure et de l’obscur voire trop d’austérité par trop de complexité contrapunctique.  
Johann