Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

J.S. BACH (1685-1750) Sous le signe de Bach / Corinne Kloska, piano Agrandir l'image

J.S. BACH (1685-1750) Sous le signe de Bach / Corinne Kloska, piano

S246

Nouveau produit

Transcriptions de

Franck, Liszt, Siloti, Busoni

Corine Kloska, piano

Plus de détails

37 Produits

13,25 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Prélude Choral et fugue de César Franck

Prélude et Fugue n°1 transcription Franz Liszt

3 Chorals de J.S Bach par Ferruccio Busoni

- N° 3 "Nun komm der Heiden Heiland" BWV 659

- N° 5 "Ch ruf zu dir, Herr Jesu Christ"  BWV 639

- N° 6 « Herr Gott, nun Schleuss den Himmel auf » BWV 617

Paraphrase du Choral en do# majeur de Bach par Alexandre Siloti

Choral "Bist du bei mir » de J.S Bach par Eliane Richepin

Chaconne pour violon de J.S Bach par Ferruccio Busoni (extrait de Partita n° 2 en ré mineur BWV 1004)

De la transcription …

Quel instrumentiste accompli n’a jamais rêvé de s’approprier des œuvres qu’il aime mais qui ne sont pas conçues pour son instrument ? Liszt, Busoni, Siloti sont de ceux-là. Le piano a assez de répondant pour que l’on puisse concevoir y adapter toutes sortes de musiques. S’approprier une œuvre, c’est aussi la faire entrer dans les doigts, la modeler physiquement à l’aune des possibilités techniques. Il faut donc adapter l’original à l’instrument transcripteur. C’est une gageure à laquelle les virtuoses ont toujours aimé se confronter (J .S. Bach ne s’en est pas privé), le plaisir de sentir vibrer dans ses doigts les musiques aimées la justifiant pleinement. Mais pas seulement : Liszt et Busoni, pédagogues dans l’âme, désiraient offrir au public et partager avec lui des œuvres difficilement accessibles. Est-il besoin de rappeler que, dès le XIXème siècle, le piano est l’instrument-roi ? Que sa faculté à pouvoir restituer tous styles de musique en fit l’acteur fondamental de la propagation des œuvres bien avant l’ère des enregistrements, de la radio et de l’audiovisuel ? Presque tous les foyers possédant un piano, voire deux, il était courant de passer des soirées à jouer des adaptations de musique de chambre, d’orchestre ou d’opéra.