Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Amalia Rodrigues Live in Paris Agrandir l'image

Amalia Rodrigues Live in Paris

SM034

Nouveau produit

Amália Live in Paris est un album qui réunit le meilleur des enregistrements d’Amália en live dans les plus fameuses salles de Paris, à L'Olympia en Avril 1960 et à Bobino le 22 février 1960.

Plus de détails

45 Produits

11,25 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

1. Luar, luar (Rui Machado)

2. Calunga (Lourenço Barbosa Capiba)

3. Quem o fado calunia (Aníbal Nazaré / Raúl Ferrão

4. Fado Gingão (Lamberto Brás / Moniz Trindade)

5. Fado da Madragoa (João Bastos / Frederico Valério)

6. Olé, mi morena (Lascano Lopez de Vadillo / Rodriguez C. Eduardo)

7. Barco negro (David Mourão-Ferreira / Caco Vellho – Piratini)

8. Guitarra triste (Álvaro Duarte Simões)

9. Uma casa portuguesa (Reinaldo Ferreira - Vasco Matos Sequeira / Artur Fonseca) 10. Lerele (G. Monreal / F. Muñoz Acosta)

11. Ay, mourir pour toi (Charles Aznavour)

12. Coimbra (José Galhardo / Raúl Ferrão)

13. Trepa no coqueiro (Ary Castro)

14. Lisboa antiga (José Galhardo - Amadeu do Vale / Raúl Portela)

15. Don Triqui Traque (Álvaro Retana / José Maria Legaza)

16. Nem às paredes confesso (Max Ferrer Trindade /Artur Ribeiro)

17. Ai Mouraria (Amadeu do Vale / Frederico Valério)

18. Perseguição (Avelino de Sousa / Carlos da Maia)

19. Tudo isto é fado (Aníbal Nazaré / Fernando Carvalho)

20. Fado corrido (Linhares Barbosa / Santos Moreira)

21. Sabe-se lá (Silva Tavares / Frederico Valério)

22. A Tendinha (José Galhardo / Raúl Ferrão)

23. Lá vai Lisboa (Norberto de Araújo / Raúl Ferrão)

24. Que deus me perdoe (Silva Tavares / Frederico Valério)

25. Amália (José Galhardo / Frederico Valério)

 

Amália Live in Paris est un album qui réunit le meilleur des enregistrements d’Amália en live dans les plus fameuses salles de Paris, à L'Olympia en Avril 1960 et à Bobino le 22 février 1960. Dans ces deux concerts, Amália a interprété beaucoup de ses meilleurs succès et a été excellemment accompagnée par Domingos Camarinha à la guitare Portugaise et Santos Moreira, à la Viola. Le succès a été tel que les musiciens de l’époque ont aussi enregistré en nom propre, le disque instrumental, avec le titre "Guitarras Portuguesas". Amália avait une admiration spéciale et une grande tendresse pour la France, qu'elle considérait comme sa deuxième maison et où elle y a réalisé la plus grande partie de ses spectacles tout au long de sa carrière, particulièrement à Paris où la scène artistique bouillonnait, et dont Amália faisait partie. A cette époque-là, elle a croisé une grande variété de personnalités du monde du spectacle avec qui elle a collaboré, dont Charles Aznavour qui a écrit pour elle le succès "Ay, mourir pour toi". Ces 25 enregistrements, sont véritables succès historiques, représentant un point très important dans la fulgurante carrière de la plus grande chanteuse portugaise de toujours.