Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Felix Stüssi Agrandir l'image

Felix Stüssi

FND147

Nouveau produit

01. FORE-BLEY

02. BLEY ON

03. DEBOUT AU BOUT DU BOUT-DU-BANC

04. WALKER THE SAME SANDS

05. BUSTER

06. I CAN SEE YOUR RAINBOW

07. SOLAIRE

08. IDEE FIX

09. JUNGLE CHAT

10. MONKEY TALK

11. DON’T YOU EVER GIVE UP PLAYING BE-BOP

Plus de détails

36 Produits

12,42 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

MUSICIENS

Félix Stussi - Piano, Daniel Lessard- Basse, Pierre Tanguay – batterie, Ray Anderson -Trombone, Sonia Johnson - Violon, Jean Derome - Flûte & Sax, André Leroux - Clarinette & Saxs, Jacques Kuba Seguin - Trompette

Les Malcommodes Invitent : Un 50e de Vie, ça se fête en grand! Et l’ami musicien, compositeur et pianiste Félix Stüssi a décidé de célébrer avec ses comparses de longue date en les alliant à son projet musical, Les Malcommodes, né en 2010 de sa collaboration avec l’éclectique contrebassiste Daniel Lessard et le percussionniste de tous poils, Pierre Tanguay. Or, Félix Stüssi n’est pas homme à festoyer seul. “Les Malcommodes invitent...” est la résultante de ce concert enregistré en public les 24 et 25 septembre 2016 à la Chapelle historique du Bon-Pasteur de Montréal. Lors de ces deux concerts, le trio a ouvert toutes grandes ses portes à des joueurs de prestige, à commencer par le ludique tromboniste américain Ray Anderson, compagnon fidèle de notre jazzman helvéticoquébécois dans ses aventures musicales. L’invitation s’adressait aussi à un duo de saxos de belle facture, André Leroux et Jean Derome reconnus pour la précision de leur jeu et leur sens de l’improvisation, sans oublier le son éclatant du trompettiste Jacques Kuba Séguin qui complète ce sympathique “big band”. Pour lier cette joyeuse équipe, la voix swing de Sonia Johnson, teintée d’accents graves, a su s’imposer avec maîtrise tout au long du concert, parfaitement en accord avec les créations innovatrices, originales et débordantes de dynamisme que le compositeur a insufflé à son jeu de piano. Et vive les couleurs de la cinquantaine !