Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

SERGE RACHMANINOV (1873-1943) Les trios élégiaques n°1 & 2 Agrandir l'image

SERGE RACHMANINOV (1873-1943) Les trios élégiaques n°1 & 2

CAL1743

Nouveau produit

Les trios élégiaques n°1 & 2

 

Alan Ball, piano

Bernard Mathern, violon

Elisabeth Beaussier, violoncelle

Plus de détails

83 Produits

13,75 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Le corpus d’oeuvres de musique de chambre de Rachmaninov se limite à deux trios et une sonate pour violoncelle et piano, auxquels s’ajoutent deux quatuors à cordes inachevés, ensemble entièrement composé avant 1902. Le Trio élégiaque n°1 en sol mineur voit le jour à Moscou entre le 18 et le 21 janvier 1892, créé le 30 janvier suivant par le violoniste David Kreyn, le violoncelliste Anatole Brandoukov et le compositeur au piano mais édité seulement en 1947. Le tempérament angoissé et presque morbide de Rachmaninov s’exprime dès le lento lugubre initial, ou le tapis mystérieux des cordes précède le thème expressif du piano, suivi par toute une gamme d’envolées lyriques et passionnées qui sont déjà, dans cette œuvre de jeunesse, la signature du compositeur. La forme sonate assez classique, remarquable d’unité thématique, se termine par un épisode conclusif alla marcia funebre, où le thème principal murmuré par les cordes est accompagné par le piano qui, dans le registre grave, cherche à imiter le glas. Doit-on parler de fatalité lorsqu’on observe que trois des grands trios avec piano du répertoire russe sont de véritables tombeaux érigés en hommage à la disparition d’un musicien. Le premier d’entre eux est le Trio op.50 en la mineur (1882) de P.I.Tchaïkovsky, dédié à Nikolaï Rubinstein, le dernier, le Trio n°2 en mi mineur op.67 (1944) de D. Chostakovitch écrit à la mémoire du musicologue, Ivan I. Sollcrtinsky. Entre les deux, c’est ici la mort brutale de Tchaïkovsky, le 25 octobre 1893, qui incite Rachmaninov, sous le choc, à se lancer le jour même dans la composition de son Trio élégiaque n°2 en ré mineur qu’il achèvera le 15 décembre suivant. L’œuvre est créée le 21 janvier 1894 par Iouli Konius violon, Anatole Brandoukov, violoncelle et l’auteur au piano.