Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

J.S. Bach (1685-1750) Concertos pour 2 clavecins / Pierre Hantaï et Aapo Häkkinen

AE10087

Nouveau produit

J.S. Bach (1685-1750) Concertos BWV 1060-1062

W.F. Bach (1685-1750) Concerto en Fa M pour 2 clavecins

Pierre Hantaï & Aapo Häkkinen, clavecins Helsinski Baroque Orchestra

Plus de détails

Fiche technique

SupportSACD

En savoir plus

Concerto en ut mineur, BWV 1060 Il s’agit probablement d’un arrangement d’un concerto pour violon et hautbois, aujourd’hui perdu, peut-être le « Concerto, a Oboe Concert. Violino Conc. 2 Violini, Viola, Basso » mentionné dans le catalogue de Breitkopf en 1764. Le mouvement médian, toutefois, semble avoir son origine dans une autre œuvre disparue, peut-être une sonate en trio (Joshua Rifkin : « Verlorene Quellen, verlorene Werke », Bachs Orchesterwerke eds. Martin Geck & Werner Breig, 1997 : 59–75). Le concerto dans sa forme originale date sans doute de la période de Köthen, et est certainement le plus ancien de ces trois concertos pour deux clavecins;

Concerto en ut majeur, BWV 1061 Il s’agit probablement du seul concerto pour clavecin de Bach qui fut conçu dès le départ pour cet instrument ; le manuscrit le plus ancien (St 139, 1732–1735) désigne l’œuvre comme un « Concerto a due Cembali » sans le ripieno des cordes ajouté ultérieurement aux premier et troisième mouvements. Cette version non accompagnée (qui semble aller de pair avec le Concerto Italien BWV 971 publié en 1735) fut plus tard révisée par Bach, et la version avec les cordes n’apparaît dans des copies qu’à partir des années 1760.


Concerto en ut mineur, BWV 1062 Cette œuvre est un arrangement du Concerto pour deux violons en ré mineur BWV 1043. Le concerto original était certainement l’un des plus populaires de Bach ; en 1735 déjà, son second fils Carl Philipp Emanuel en organisa une exécution à Francfort-sur-l’Oder avec le Collegium local. Le Concerto dans sa version pour deux clavecins est parvenu jusqu’à nous dans des parties datant du milieu du XVIIIe siècle ainsi que dans l’autographe révisé.

L’autographe de W.F. Bach (P 325) du Concerto a duoi Cembali Concertati, plein de verve juvénile, date de 1733 environ (la plupart des autres sources berlinoises intitulent l’œuvre « Duetto »), et date donc exactement de la même époque que le Concerto a due Cembali de son père. Comme le Concerto en sol majeur Fk 40 de Wilhelm Friedemann pour clavecin seul qui vit le jour ultérieurement, les deux œuvres comportent une exposition en tutti, suivie par une reprise en solo du même matériau thématique. En même temps, le premier mouvement du fils Bach aborde déjà les principes de la forme sonate, tandis que le deuxième mouvement vise le style plus horizontal de l’écriture en duo des générations suivantes (Johann Nikolaus Forkel et Johann Hässler interprétèrent « quelques duos de Friedemann Bach et Johann
Gottfried Müthel […] lors d’un concert spécial du Nouvel An » en 1786).

Aapo Häkkinen

NOTRE AVIS

Aapo Häkkinen nous a donné récemment une intégrale très accomplie des sonates pour violon et clavecin de J.S Bach, riche en subtilités en compagnie d'un violoniste émérite : Erich Hobarth. Le claveciniste finlandais partage l'affiche avec son alter ego, l'éminent Pierre Hantaï. Nous avons ici des transcriptions pour deux clavecins dialoguant avec les cordes. Trois concertos de J.S Bach le père associé avec un concerto d'un fils protégé, W.F. Bach, d'un baroque plus fleuri et épanoui. L'écoute dispense une joie communicative, d'autant que le support orchestral constitué de quatre musiciens joue avec le soin affuté d'un quatuor à cordes. On connaît sous d'autres formes les concertos de J.S Bach, dont le fameux avec hautbois et celui pour deux violons. Les instruments sont deux copies allemandes du 18ème siècle. Une joie rayonnante et efficace émane du jeu des solistes en communion avec les jeunes instrumentistes à cordes. Tous nous donnent une fête sonore à savourer. A quand la suite, celle les concertos pour trois et quatre clavecins ?

J.M.