Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Michèle Bernard, Rêves inachevés

S237

Nouveau produit

Poèmes de Sabine Sicaud

Lili Boulanger

Gabriel Dupont

Guillaume Lekeu

Plus de détails

27 Produits

15,75 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Rêves Inachevés

 

Le destin empêche parfois les créateurs de donner la pleine mesure de leur vocation artistique et de permettre un plein épanouissement de leur génie. À l’écoute de leurs œuvres, nous nous prenons à imaginer ce qu’ils auraient pu créer si la vie leur en avait laissé le temps. Ainsi, au début du XXe siècle, Sabine Sicaud nous faisait partager son univers poétique visionnaire, auquel la maladie devait mettre un terme alors qu’elle n’avait que quinze ans.

Ce n’est pas seulement la fraîcheur de l’enfance que l’on retrouve dans ses écrits, mais une poésie réelle dont la maturité ne cesse de nous surprendre. Lili Boulanger a écrit une musique profonde et inspirée tout au long des vingt-quatre ans de sa brève existence où elle dut constamment lutter contre une santé défaillante. C’est à vingt-quatre ans également que Guillaume Lekeu décède, laissant derrière lui une œuvre dense et prometteuse. La maladie rythmera chaque instant de la vie de Gabriel Dupont et les titres de ses pièces parlent d’eux-mêmes (Les Heures dolentes). Quant au compositeur portugais António Fragoso, il nous quittera à l’âge de vingt-et-un ans, emporté par la grippe.

Michèle Bernard et le pianiste portugais João Paulo Santos rendent ici hommage à ces artistes qui ne purent hélas achever leurs rêves…

 

 

LES INTERPRÈTES

Si la carrière de Michèle Bernard a commencé au théâtre, bien vite, l’écriture devient son oxygène et la chanson, son horizon. Celle qui se compare volontiers à  un marchand forain – pour le contact de tous les jours avec les autres – ou à un artisan a sans doute gardé de ses débuts un amour vif de la scène. Elle aime y vivre des aventures hors des sentiers battus, ne pas se contenter d’un simple récital, même si elle excelle dans cet art intime.

En 1978, le Printemps de Bourges la consacre « Révélation de l’Année ». Aujourd’hui, après 5 vinyles, 14 disques dont 5 récompensés par le Prix Charles Cros, plus de 250 chansons et des projets et créations sans cesse en tête, Michèle Bernard continue d’insuffler son énergie sur les scènes françaises et étrangères. Elle compose pour le théâtre (J.-L. Hourdin, J.-P. Wenzel), pour diverses rencontres chorales et crée, en 2015, deux contes musicaux : Zébrichon, pour la Carton compagnie et Un poirier m’a dit, pour les chœurs d’éveil du CREA d’Aulnay-sous-Bois. Elle organise, au sein de l’association « Musique à l’Usine », des spectacles et des stages de formation à la chanson dans son village de Saint-Julien-Molin-Molette (Loire).

Né en 1959, João Paulo Santos est diplômé de piano du conservatoire de sa ville natale, Lisbonne. Boursier de la Fondation Gulbenkian, il se perfectionne à Paris auprès d’Aldo Ciccolini de 1979 à 1984. Depuis quarante ans il est associé au théâtre national São Carlos, l’opéra de Lisbonne, dont il a été le chef des chœurs et où il occupe actuellement le poste de directeur des études musicales et de la scène.

En parallèle, il mène une carrière de chef d’orchestre, dirigeant des œuvres de Stravinsky (Renard et Les Noces), Henze (The English Cat – pour lequel il s’est vu décerner le prix Acarte en 2000 – et Pollicino), Offenbach (Orphée aux Enfers), Chostakovitch (Le Nez), Walton (The Bear), Britten (Albert Herring, The Beggar’s Opera, The Little Sweep), Menotti (Help, Help, the Globolinks !), Sondheim (Sweeney Todd), Hindemith (Neues vom Tage), Frank Martin (Le Vin herbé),  Poulenc (Dialogue des carmélites), Bernstein (Candide) ainsi que la musique du film d’Alain Resnais, Nuit et Brouillard, composée par Paul Dessau. Il fait également revivre des œuvres oubliées de compositeurs portugais (Serrana, Donna Branca et Irene, d’Alfredo Keil ; Lauriane et Tição negro, d’Augusto Machado).

En tant que pianiste, il se produit en soliste depuis 1985 avec des ensembles, des chanteurs (Teresa Berganza, Katia Ricciarelli, Juliane Banse, Sara Mingardo…) et en duo avec la violoncelliste Irene Lima et le violoniste Bruno Monteiro.

CD1: Parole et musique / CD2: Musique seule