Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

MEL BONIS (1858-1937) Les œuvres pour violon et piano Agrandir l'image

MEL BONIS (1858-1937) Les œuvres pour violon et piano

CL17129

Nouveau produit

Sonate pour violon et piano, opus 112

Andante religioso, opus 78

Allegretto non troppo, opus 84

Largo, opus 83

Sérénade, opus 46

Largo, opus 63 (Haendel)

Elève-toi mon âme, opus 22 (avec Marion Gomar, mezzo)

Suite, opus 114 (Jour de fête, Sous la ramée, Cortège champêtre

 

Francine Trachier, violon

Françoise Tillard, piano

Plus de détails

8 Produits

13,25 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Ce CD réunit toute l’œuvre pour violon et piano. Mel Bonis laisse une œuvre importante d’environ trois cents pièces. L’essentiel est composé entre 1892 et 1914. Sa musique, de style postromantique est bien inscrite dans son époque. Elle est très variée, allant du drame à l’humour, souvent vigoureuse et sensuelle, avec des dépaysements impressionnistes ou orientalistes, toujours très bien écrite et d’une grande sensibilité. C’est une écriture personnelle et aisément identifiable par l’originalité des harmonies et des rythmes. Un critique écrit en 1923 pour le “ Courrier des Musiciens ” :“ Je me rappelle avoir entendu au Salon des Musiciens une sonate de (la) composition (de Mel Bonis) qui m’avait fait un plaisir infini… Cette sonate écrite pour piano et violon (comportait) un andante construit sur une mélodie grecque d’une écriture très sobre. Le thème se développait très heureusement, puis éclatait soudain un final puissant et coloré. Rien n’était plus agréable que cette opposition d’ombre et de lumière si artistiquement rendue.” Françoise Tillard, pianiste et chef de chant, dirige à l’Université Paris III-Sorbonne nouvelle un master lettres et musique formant au récital piano et chant. Elle consacre le reste de son temps à la musique de chambre. En 1971, elle entre au Conservatoire de Paris où elle obtient son Premier prix de violon et son Premier prix de musique de chambre. S’ensuit la remise d’un prix au Concours international de violon Niccolò Paganini à Gênes, puis d’un deuxième prix au Concours international de musique de chambre de Trapani. Francine Trachier est dans un même temps lauréate de l’Académie Ravel, dans les classes de Maurice Gendron, Jean-Pierre Wallez et Jean-Jacques Kantorow1. Depuis 1989, elle est violon solo de l’Orchestre régional de Normandie. Elle travaille ainsi avec Kenneth Weiss, Jean-François Zygel, Cédric Tiberghien, Didier Lockwood, Richard Galliano, Michel Portal, Christophe Coin, Iouri Bachmet, Cyprien Katsaris1…