Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Sur des airs amérindiens par Jean Dubé, piano Agrandir l'image

Sur des airs amérindiens par Jean Dubé, piano

SYR141480

Nouveau produit

Cadman, Worthington, Beach, Grant-Schaefer, Gilbert

Jean Dubé, piano

Plus de détails

16 Produits

16,50 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Charles Wakefield Cadman (1881-1946)

From the Village, Before the Sunrise, Nuwana’s Love Song, Night Song, Wolf Song, To a vanishing Race, From the Land of the Sky-blue Water The Return of the Braves

Harvey Worthington Loomis (1865-1930)

Prayer to Wakonda, On the War Path, Evening at the Lodge, The Chattering Squaw, The Thunder God and the Rainbow The Warrior’s Last Word

Amy Beach (1867-1944)

Arctic Night, The Returning Hunter, Exiles, With Dog-teams Homer Grunn Indian Lament, A Mysterious Story

George Alfred Grant-Schaefer (1872-1939)

Puk-Wudjies Dance, The Old Indian’s Lament

Henry F. Gilbert (1868-1928)

The Night Scout, Signal Fire to the Mountain God Charles Sandford Skilton (1868-1941)

Flute Sioux Serenade, War Dance Preston Ware Orem American Indian Rhapsody

 

Jean Dubé, piano

Les compositeurs américains et la musique des Amérindiens

     De la fin de la guerre de Sécession aux années 1910, la musique des EtatsUnis reprend volontiers les idéaux du romantisme européen, en particulier de ses variantes germaniques. La plupart des compositeurs sont initiés à la musique par des maîtres ayant étudié en Europe, où leurs œuvres ont été en général éditées, par exemple chez Breitkopf & Härtel à Leipzig. George Chadwick (1854-1931) et Edward MacDowell (1860-1908) illustrent bien ces courants et il en va de même, par-delà ses modernismes, de Charles Ives (1874-1954), surtout en ses débuts. C’est aussi à cette époque que sont fondées aux Etats-Unis des institutions essentielles: orchestres, conservatoires, maisons d’édition. Dans la période plus restreinte allant des environs de 1910 aux années 1920, la musique en Europe est en crise, avec la confirmation ou l’apparition des Debussy, Ravel, Schönberg et autres Stravinski. La musique des Etats-Unis s’en ressent: viennent à l’esprit les noms de Virgil Thomson (18961989) ou de Aaron Copland (1900-1990). Reste que pendant toutes ces années, les compositeurs américains s’intéressent aux musiques populaires, blanche, noire ou amérindienne. C’est au « répertoire amérindien », appartenant au courant musical appelé « indianiste », sans doute le moins connu des trois, que ce CD est consacré. Jean Dubé     Né en décembre 1981,il est internationalement reconnu comme l'un des plus importants jeunes pianistes de notre époque et apprécié pour sa musicalité et sa puissance. « Il peut tout jouer avec une absolue compréhension, sans parler de sa technique pianistique phénoménale » (Normunds Šnē, chef d’orchestre directeur de l’Orchestre National de Riga, Lettonie, 2003).     Il se produit dans le monde depuis l'âge de 4 ans et gagne son piano Steinway à 9 ans lors du concours national "Jeunes Prodiges Mozart à Paris". La même année, il joue en soliste à la Maison de la Radio avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, en direct sur France Musique.     Sa discographie comprend déja une trentaine d'enregistrements dont une vingtaine de cds, en particulier chez Syrius et Naxos, ainsi que plusieurs dvds de concertos pour la télévision française et d'autres radios et télévisions étrangères. Très à l’aise dans tous les répertoires, dont celui pour main gauche seule, il est l'un des rares pianistes au monde capables de jouer le concerto pour piano de Ligeti et de donner en un seul récital les "Vingt Regards sur l'Enfant Jésus" de Messiaen.     Il se plait à associer d’autres arts à la musique (peinture, sculpture, cinéma, littérature) et à donner des récitals à thème (Les cloches, les oiseaux, l’amour, la danse, les eaux et les jardins). Son interprétation de la Turangalîlâ s’est distinguée comme meilleur spectacle de l’année en 2000 à Riga et celle de la 2e Rhapsodie Hongroise de Liszt a obtenu en 2002 la plus rapide rediffusion de l’histoire de Radio Chicago (poste WFMT).     Premier Prix du Conservatoire National Supérieur de Paris à 14 ans chez Jacques Rouvier, il a étudié avec Jacqueline Robin, Catherine Collard et suivi les cours de John O'Conor à Dublin. Vainqueur du Concours Européen de piano Ouistreham Riva 2009, qui lui a aussi décerné le Prix de l'Association Chopin à Nohant, il a également remporté le Premier Grand Prix à l'unanimité et le Prix du Public du Concours Franz Liszt d'Utrecht 2002 ainsi que d'autres concours internationaux (Francis Poulenc, Bucarest, Messiaen, Bourse Yvonne Lefébure Orléans XXe Siècle).     Invité comme membre du jury de concours internationaux (Pinerolo 2004, Poulenc 2008, Chang Chun 2009), il donne aussi des master classes (Finlande, Hongrie, Pays-Bas, Ecuador, Ethiopie, Afrique du Sud, Chine, Malte…).     Il joue sur tous les continents en soliste, en formations de musique de chambre et avec de nombreux grands orchestres. Il vient d’enregistrer la Sonate de Liszt chez Syrius.