Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Jean-jacques Werner (1935-) Un musicien à l'oeuvre Agrandir l'image

Jean-jacques Werner (1935-) Un musicien à l'oeuvre

CTE062

Nouveau produit

Tryptique pour orgue

Canticum pour flûte et orgue

5 Pièces progressives en forme de Suite

Spirituel pour violon et orgue

Le cantique de Siméon

Psaume VIII pour choeur et orgue

Béatrice Piertot et Yannick Merlin, orgue

Maîtrise de Notre-Dame de Paris

Lionel Sow

Plus de détails

7 Produits

11,58 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Jean-Jacques Werner, né en 1935, mène une triple carrière de compositeur, chef d’orchestre et de pédagogue. Le titre de ce disque repris de la monographie de Pierette Germain illustre cinquante ans de sa production musicale.
Cette anthologie de 16 pièces, couvrant une époque de 1959 à 2009, accorde une large place aux formes organistiques traditionnelles : Tryptique ( 1959 ) ; Suite ( 2007 ) dans un langage plus tendu de notre époque. Ses visées pédagogiques sont illustrées par les cinq pièces progressives en forme de Suite, brèves et contrastées.
Il renoue avec son atavisme luthérien et ses compétences bibliques dans son Cantique de Siméon ( 1983 ) pour orgue, composé pour un concours du Conservatoire National Supérieur de Paris, et son Psaume VIII pour choeur et orgue ( 1970 )
Jean-Jacques Werner sollicite également les compétences familiales avec le Canticum pour orgue et flûte ( 1983 ) interprété ici par son fils Frédéric ainsi que le Spiritual pour violon et orgue, ( 1973 ) dédié à Annie Jodry, son épouse qui en fut la première interprète en compagnie de Georges Delvallée.
D’après Pierrette Germain
“Un musicien à l’oeuvre” est certainement un des plus beaux enregistrements de ma musique. La prise de son, si vivante, si présente, éclaire et magnifie le jeu parfait des interprètes. Votre professionnalisme et votre intuition font merveille et reflètent des interprétations fidèles et remarquables. Un grand merci d’oeuvrer si bien pour la diffusion de la musique par des enregistrements d’une telle qualité.
Jean-Jacques Werner