Lettre d'informations

Labels

CAMILLE SAINT-SAËNS Intégrale de la Musique de chambre avec vents

INDE090

Nouveau produit

Les Solistes de l’Orchestre de Paris

Pascal Godart & Laurent Wagschal, piano

Plus de détails

43 Produits

19,90 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

CD1

Septuor op.65 (trompette, cordes & piano)
Romance pour cor et piano op.36 
Tarentelle pour clarinette, flûte et piano op.6 
Le carnaval des animaux - ext. (1886)
- le Cygne - l’Eléphant 
Romance pour flûte et piano op.37
Cavatine pour trombone et piano op.144
Romance pour cor et piano op.67
Caprice sur des Airs Danois et Russes op.79 
“Mon coeur s’ouvre à ta voix” (ext. Samson et Dalila) 
Transcription pour basson et piano par Marc Trénel

CD2
Sonate pour Clarinette et piano op.167
Prière pour basson et piano op.158
Sonate pour hautbois et piano op.166
Odelette pour flûte et piano op.162
Sonate pour basson et piano op.168

Camille Saint-Saëns consacra une grande partie de sa vie aux instruments à vent. D’influence classique, souvent académique, il s’inscrit pourtant dans une ligne esthétique poétique prenant source dans la Pléiade. Il influencera les néo-classiques dont le « Groupe des Six » et Poulenc en particulier, dans son œuvre avec vents. À l’extrême fin de sa vie, Saint-Saëns s’érige en novateur, et fondateur de l’école française des vents.

Réédition d’un grand succès de Indesens, le label de la musique française ; lauréat de nombreux prix dont le Choc de Classica.

 

Deux citations d’un compositeur- visionnaire de l’évolution de l’Art, permettent également de mieux appréhender l’importance de son œuvre, prenant racine dans le classicisme et l’académisme, et annonçant la modernité du milieu du XXe siècle :

« L’art c’est avant tout la forme ».

« La tonalité, qui a fondé l’harmonie moderne, agonise. Les modes antiques rentrent en scène et, à leur suite, feront irruption dans l’art, les modes de l’Orient dont la variété est immense. Le rythme à peine exploité se développera. De tout cela sortira un art nouveau. »

NOTRE AVIS

Les solistes de l’Orchestre de Paris se sont réunis pour nous offrir cette intégrale de la musique de chambre avec vents de Saint-Saëns. La pièce maitresse en est sans doute le septuor pour trompette, piano et cordes en quatre mouvements colorés. On remarquera deux transcriptions audacieuses pour contrebasson et piano, extraites du Carnaval des animaux, et une adaptation d’un air de Samson et Dalila au basson. Quelques pièces pour cuivres et des sonates en duo, plus classiques, pour différents bois et piano ne manquent pas de charme. En bonus, le Cygne en version bugle et piano, avec le velouté sensible d’Éric Aubier, est un véritable régal. PHC