Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

HELENE MARTIN Agrandir l'image

HELENE MARTIN

986943

Nouveau produit

L’enfant de mon vivant, Chanson de la plus haute tour, Saperlotte, Plein les bottes, Tout un jour, Pourquoi faut-il..., Un pays un pays, Dans mon coeur, Je sais... Zigourat…

Sur des te tes de Jacques Prévert, Arthur Rimbaud, Jacques Brel, Eugène Guillevic, RM. Rilke, Pablo Neruda, Louis Aragon, Jean Genet, François Villon et Hélène Martin

Plus de détails

9 Produits

14,08 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Micheline Rozan, la directrice du Théâtre des Bouffes du Nord, ose, pour ouvrir sa saison, proposer
un « Hommage à l'âge ». C'est Hélène Martin (81 ans), compositeur, auteur et interprète, qui a
ouvert le bal samedi dernier. Arrivée sur scène avec sa canne, elle est repartie sans. Tous les
artistes le disent, c'est là la force de la scène, cette énergie que l'on donne au public et qui, par un
effet boomerang, vous revient amplifiée. Avec le musicien Jean Cohen-Solal, aux flûtes parfois
évaporées, Hélène Martin revisite une longue et belle carrière mêlant ses propres textes comme
ceux de grands auteurs, d'Aragon («Celui qui croyait au ciel...») à Genet, dont elle reprend sur scène
le fameux«Sur mon cou...», qu'elle avait mis en musique en 1963 et qui fut repris en 1998 par Daho,
ou encore l'inoubliable «Frères humains qui après nous vivez...», de François Villon. Bref, un
plongeon, une immersion dans la langue, que la mélodie soutient et magnifie. Hélène Martin devait
finir son spectacle par le «Pardonnez-moi...» de Genet, mais elle n'a pas osé tant la salle l'a
applaudie.
François Delétraz 11 septembre 2009
Figaro Magazine