Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Leïla Martial / Baabel

LJ39

Nouveau produit

1. PRELUDE 0:34
2. OMBILIC 6:34
3. BAABEL I 5:14
4. BAABEL II 5:31
5. INTERLUDE 0:49
6. HEAR 5:25
7. LE CHEMIN LE PLUS COURT 4:50
8. LIMBES 3:25
9. CHIAROSCURO 3:59
10. LES RIVAGES D’ONDINE 5:29
11. JE BÊLE DONC JE SUIS 1:41
12. OH PAPA 4:29
13. SMILE 8:10

Plus de détails

242 Produits

14,90 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Après sa collaboration avec Anne Paceo, Leïla Martial revient avec un disque audacieux, capable des renversements les plus subtils comme les plus inattendus.

Formée au Collège de Marciac, 1er prix soliste du
Concours national de Jazz à La Défense en 2009,
Leïla Martial est aujourd’hui l’un des maîtres
confi rmés d’un instrument rare : cette voix à la
créativité sans bornes, une source à onomatopées
qui mute et se transforme pour s’adapter
à tous les paysages sonores qu’elle parcourt.
Qu’elle éructe, souffl e, crie ou accompagne
délicatement la mélodie, Leïla Martial transforme
ce sens de la théâtralité en une énergie positive
porteuse d’émotions fortes.
Une approche inédite qu’elle pousse dans
ses retranchements sur « Baabel » , son 2ème
disque en leader avec un tout nouveau quartet,

le « Baabox », aux côtés d’Eric Perez (batterie),
son alter ego, Pierre Tereygeol (guitare) et
Emile Parisien (saxophone), en invité de luxe.
Loin de singer la tradition scat ou celle du jazz
vocal traditionnel, Leïla Martial invente son
propre langage et l‘envoie percuter un jazz ouvert
aux musiques les plus modernes.
On croise sur « Baabel » des paysages jazz barrés
d’effets d’électroniques, des envolées rock
aux structures dynamiques et des instants pop
délicats où Leïla Martial retrouve l’usage de
mots communs le temps de quelques chansons
plus apaisées.
Véritable coffre aux trésors musicaux , « Baabel »
doit aussi sa richesse aux talents des personnalités
qui le composent ; combinant aisément les solos
de guitare fiévreux de Pierre Tereygeol, les
changements de rythmes en cascade assurés par
Eric Perez et les lignes étranges ou délicieuses
du saxophone possédé d’Emile Parisien.
Le quartet livre ainsi un disque audacieux,
capable des renversements les plus subtils
comme les plus inattendus, passant sans
trembler d’une urgence folle à cette sérénité
apaisante dans lequel l’auditeur glisse sans
s’y attendre.
Aux sources de l’émotion, Leïla Martial est un
véritable trait d’union entre les musiciens.
Sa voix habite « Baabel » comme un esprit
joueur aux multiples visages, jamais réellement
là où on l’attend mais vecteur d’une beauté
singulière qui doit tout à la diversité des
infl uences assumées.