Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

W.A. MOZART (1756-1791) Requiem Jean-Pierre Lo Ré Agrandir l'image

W.A. MOZART (1756-1791) Requiem Jean-Pierre Lo Ré

EROL200046

Nouveau produit

Elisabeth Moussous, soprano

Marion Lebègue, mezzo

Patrick Gayrat, ténor

Jean-Louis Serre, basse

Chœur française d’oratorios

Orchestre français d’Oratorios

Jean-Pierre Lo Ré

 

Enregistré en concert à Paris, Eglise de la Trinité, les 14 et 16 avril 2015.

Plus de détails

28 Produits

10,75 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Notre travail, outre la musique proprement dite a consisté à réviser la prononciation du latin dit “d’église” qui est la langue de la plupart de nos oratorios, messes, cantates.La véritable élocution est celle prônée par le Pape Pie X, codifiée par les moines de l’Abbaye de Solesmes gardiens du chant grégorien.

Si nous persistons dans nos erreurs de prononciation, le latin va vraiment devenir une langue morte; beaucoup le prononcent n’importe comment sans tenir compte de l’accentuation qui est sa fondation même. Quelques exemples : pour le mot Requiem, on entend souvent “Réquiyem” au lieu de Ré/qui/m. Pour Dies irae, “Diyesiré” au lieu de Di/es iré.  “Quamolimabrahae” au lieu de Quam / olim / Abrahae, ou encore “Quiya piyuzes” au lieu de Quia / pius /es... et bien d’autres errements de diphtongues, ou de mots comme Mihi qu’il convient de prononcer Miki; h se prononçant k. La règle est qu’il faut supprimer toutes liaisons nuisibles aux accents toniques.De fait, le phrasé s’en trouve profondément modifié et la musique gagne en force. il faut aussi veiller à diminuer l’intensité du son sur les  dernières syllabes des mots, particulièrement lorsque l’accent se trouve sur la pénultième (Ex: Lacrimosa- Recordare...). Nourri au chant grégorien et donc au latin d’église depuis mon enfance, je tenais à réagir pour apporter ma modeste contribution à cette belle langue, hélas, en perdition; nos choristes ont fait l’effort de corrigerles mauvaises habitudes. Nous tenons à leur rendre hommage en publiant ce disque-souvenir enregistré en concert.

-Jean-Pierre Loré