Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Les MAÎTRES DU VIOLONCELL Agrandir l'image

Les MAÎTRES DU VIOLONCELL

BNL112971

Nouveau produit

Duport, Offenbach, Servais, Popper, Tortelier…

 

Frédéric et Florent Audibert, violoncelles

Plus de détails

7 Produits

11,67 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

« Je sais bien que la musique est faite pour parler au cœur de l’homme : et c’est à quoi je m’efforce de parvenir, si je le puis: la musique privée de sentiment et de passion est insignifiante: d’où il résulte que le compositeur n’obtient rien sans les exécutants». (Luigi Boccherini)

Violoncellistes ? Certes. Compositeurs ? Assurément ! Les siècles ont séparés plumes et archets. Mais il fut un temps où les musiciens virtuoses, on dirait aujourd’hui solistes, noircissaient des portées aussi facilement qu’ils les interprétaient. Le présent enregistrement est donc le fruit d’une sélection d’œuvres écrites par ces violoncellistes - compositeurs et jouées en concert par Frédéric et Florent Audibert depuis plusieurs années, à l’exception notable de l’Adagio Nocturne pour deux violoncelles de M.H Faivre, hommage au compositeur disparu en 2010. Seuls ont été hissés au panthéon des compositeurs Jacques Offenbach pour ses opérettes et Luigi Boccherini pour son Menuet lequel cache encore aujourd’hui la réelle dimension de ce compositeur. Il faut en outre avoir à l’esprit que les Duport, Barrière, Servais, Popper, Gabrielli d’alors étaient les Casals, Gendron, Navarra, Fournier, Tortelier, Rostropovitch d’hier ou encore les Starker et Yo Yo Ma d’aujourd’hui. Les uns et les autres ont transformé le violoncelle en super star des scènes musicales. Les anciens ont construit son très haut niveau de technicité actuel, les modernes, quant à eux, lui ont donné une stature de soliste incontournable sur les scènes internationales. Tout comme Pablo Casals trois siècles après lui, Domenico Gabrielli s’est réellement battu pour imposer le violoncelle. Si l’Italie a bien été la première à avoir été séduite par l’instrument, il restait le plus souvent cantonné à la basse continue ou aux accompagnements des plains-chants. Quelques années plus tard, Domenico Gabrielli sera sans doute le premier à avoir composé, édité et joué des œuvres solistes.