Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Luis Naon (1961-) Princesses Agrandir l'image

Luis Naon (1961-) Princesses

ED13239

Nouveau produit

Princesses

Forêt pour 15 musiciens et électronique

Solo et duos pour saxophone, pour violon,  pur violoncelle

Marais pour violon, alto, saxophone, cor, tombone, percussions et électronique dirigés

 

Ars Nova ensemble instrumental

Philippe Nahon

2 CD

Plus de détails

11 Produits

16,67 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Princesses

Un monde invisible et bruissant

Forêts, marais, lieux de surgissement...

Suite de pièces pour un ensemble de 15 musiciens, du solo au tutti.

 

Le processus des « Princesses » par Luis Naón

Composer c’est fabriquer du beau, mais c’est aussi une façon d’apprendre.

Comme Boriska, le jeune faiseur de cloche du film Andreï Roublev de Tarkovsky , je me suis lancé dans cette aventure me disant que ce défi me donnerait les ailes nécessaires pour arriver à assumer la responsabilité de la création musicale.  Lorsque Benoist Baillargeau et Philippe Nahon de l’ensemble Ars Nova m’ont demandé de collaborer avec la chorégraphe Odile Azagury pour l’inauguration du TAP, Théâtre Auditorium de Poitiers, celui-ci était encore en construction. Les lieux n’existaient que sur plans, béton et ferraille.

Il nous appartenait de les habiter pour la toute première fois.

Le défi était double, il s’agissait de faire découvrir le lieu et de créer un monde imaginaire pour l’ensemble du bâtiment. Le thème fédérateur mis en avant par Odile relevait de la rêverie de l’enfance d’où l’idée des « Princesses ».

L’ensemble de ces pièces musicales s’est construit entre résidences des danseurs/chorégraphes et maquettes sonores, pour aboutir à une forme de près de trois heures. Le parcours comportait deux lieux principaux, le Marais (Auditorium) et la Forêt (Théâtre) et d’autres, plus atypiques, comme les divers foyers, parking, salles de répétition ou l’aire de retournement des décors.

Les œuvres ici enregistrées constituent la trace sonore de cette épopée.

 

Le cycle s’organise selon trois axes successifs :

1) Solos (Ausente 2 et 4) et duos (Duel 1, 2 et 3) musicaux et chorégraphiques déambulatoires.

2) Le Marais, une œuvre pour sextuor (violon, alto, saxophone, cor, trombone et percussion avec électronique) de 45 minutes, et cinq solos chorégraphiés qui se succèdent dans l’Auditorium principal, transformé pour l’occasion en un marais.

3) La Forêt, pour 15 musiciens et électronique, pièce d’un peu plus d’une heure, se déroule sur la scène du théâtre et regroupe la totalité des musiciens de l’ensemble Ars Nova. Elle comprend sept solos chorégraphiés (successifs) et un final en tutti.

NOTRE CRITIQUE

C’est à l’occasion de l’inauguration du Théâtre Auditorium de Poitiers en 2008 que le compositeur argentin Luis Naón a composé ce cycle des Princesses. Cette œuvre est destinée à être accompagnée par un ballet. Elle se décompose en trois axes : Solos et Duos (ou duels entre 2 instruments), le Marais (pour six instruments et électronique) et la Forêt (pour 15 musiciens et électronique). La richesse de cette pièce est sans doute liée à la grande palette de timbres utilisés, alliant les instruments « en direct » et toutes leurs possibilités et les sons électroniques travaillés. Une création qui ravira les amateurs de musique contemporaine. PHC