Promotions

Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

Romain Descharmes, piano / Vers l’extase Agrandir l'image

Romain Descharmes, piano / Vers l’extase

ATLA007

Nouveau produit

OEuvres de Fauré & Scriabine

Le pianiste Romain Descharmes s'immerge dans des mondes sonores d'une rare complexité. Alternant Fauré et Scriabine, au travers d'emblématiques Nocturnes du Français et d'électrisantes pages de Scriabine, comme Vers la flamme ou la Neuvième Sonate, le musicien français nous convie à un voyage envoûtant, d'une surprenante force expressive. En route "Vers l'Extase" !

Plus de détails

7 Produits

11,67 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Gabriel FAURÉ (1845-1924)

1 Nocturne No. 4 in E flat major, Op. 36 (1884)

Andante molto moderato, dolce

2 Barcarolle No. 5 in F sharp minor, Op. 66 (1894)— Allegretto moderato

Alexandre SCRIABINE (1872-1915)

3 Poème fantasque, Op. 45 No. 2 (1904)

Presto

4 Poème satanique, Op. 36 (1903]

Allegro

Gabriel FAURÉ

5 Nocturne No. 7 in C sharp minor, Op. 74 (1898)

Molto lento, sostenuto

6 Barcarolle No. 9 in A minor, Op. 101 (1909)

Andante moderato

Alexandre SCRIABINE

7 Piano Sonata No. 9, Op. 68 (1913)

Moderato quasi andante – Molto meno vivo – Allegro – Alla marcia – Allegro più vivo – Tempo I

Gabriel FAURÉ

8 Nocturne No. 8, Op. 84 No. 8 (1902)

Adagio non troppo

9 Nocturne No. 11 in F sharp minor, Op. 104 No. 1 (1913) — Molto moderato

10 Nocturne No. 13 in B minor, Op. 119 (1922)

Andante

Alexandre SCRIABINE

11 Poème languide, Op. 52 No. 3 (1907)

Pas vite

12 2 Poèmes, Op. 71 (1914) I. Fantastique – Lento ; II. En rêvant, avec une grande douceur ; avec enthousiasme –Lento

13 Poème, Vers la flamme, Op. 72 (1914)

Gabriel FAURÉ

14 Nocturne No. 4, Op. 36 (1884)

Andante molto moderato, dolce

A PROPOS DE L’ALBUM
Dans ce programme, Romain Descharmes, l’un des musiciens les plus délicats de la scène pianistique française, réalise deux de ses voeux les plus chers : celui d’enregistrer, enfin, des oeuvres de Fauré, dont il joue souvent la Première Barcarolle en bis de concerts avec orchestre, et celui de pouvoir se consacrer à Scriabine, dont la figure le fascine depuis plusieurs années maintenant. Peu de hasard dans le choix de les conjuguer sur un même album, simplement le sentiment que ces deux personnalités, française et russe, de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, sont, malgré leur différence de génération, plus proches entre elles qu'il n'y paraît. Romain Descharmes voit dans leur parcours créateur, leur évolution stylistique une voie commune. Une recherche de concentration absolue, d'épuration mystique.
En proposant la présente anthologie, principalement composée de Poèmes de Scriabine d’une part, et de Barcarolles et Nocturnes de Fauré d'autre part, le musicien français tente un cheminement vers une forme de transcendance. Il nous invite à un chemin initiatique en quatorze portes. Le mélomane se voit ici offrir un authentique poème sonore qui rappelle la forme souvent concise du poème musical chez Scriabine et l’importance de la poésie littéraire et de ses chantres chez Fauré. En réalité, le genre poétique du sonnet sous-tend complètement le programme de cet enregistrement, structuré en deux parties composées de deux quatrains et deux tercets.
Première parution sous étiquette Artalinna de Romain Descharmes, « Vers l’Extase » nous propose une confrontation inédite entre deux mondes sonores qui, au hasard de transitions souvent déstabilisantes, se nourrissent l’un l’autre. Par exemple, l’enchaînement du Poème satanique avec le Septième Nocturne crée un curieux et palpable sentiment d’angoisse.
De nombreux autres escarpements expressifs surgissent au gré de l’itinéraire musical que nous propose Romain Descharmes, qui concilie, ici, et dans la plus grande simplicité, un toucher délicat, soutenu par les reflets ambrés de son Yamaha CFX, et une force expressive, dramatique, voire violente à force de retenue. Un voyage parfois dur, sombre, éprouvant. Une expérience sonore pas tout à fait comme les autres !

A PROPOS DE ROMAIN DESCHARMES
Romain Descharmes remporte en 2006, après quelques années auprès de Jacques Rouvier, Bruno Rigutto ou Christian Ivaldi, le Premier Grand Prix au Concours de Dublin. Il peut alors se produire sur de prestigieuses scènes, à New York, Londres ou Tokyo. En 2012, il fait ses débuts avec l’Orchestre de Paris qui l'invite de nouveau pour des concerts de musique américaine en 2014. Recherché pour son écoute et sa sensibilité, le Français se produit avec le Quatuor Ebène, le Berliner Philharmoniker Quintet ou Henri Demarquette ; il est également membre du groupe Quai n°5. « Vers l’Extase » est son premier enregistrement sous étiquette Artalinna.