Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

HILDEGARD VON BINGEN (1098-1179) ZAD MOULTAKA (1967-) Gemme Agrandir l'image

HILDEGARD VON BINGEN (1098-1179) ZAD MOULTAKA (1967-) Gemme

ED13241

Nouveau produit

Rencontre entre le ciel et la terre, entre une femme singulière, mystique, scientifique, musicienne, vivant en Rhénanie au début de la première croisade, et un compositeur libanais contemporain. 

Plus de détails

114 Produits

18,00 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

« On ne saurait trop recommander l’écoute de ce disque superlatif… Par sa profondeur, le dramatisme  ciselé de son programme, l’arc tendu  entre les deux  écritures musicales, la qualité des chanteuses qui le portent, voici indiscutablement le meilleur jamais enregistré par les chanteuses de De Caelis. Un nouveau jalon né de leur rencontre avec Zad Moultaka et qui produit une réalisation inoubliable. D’où notre CLIC de classiquenews d’avril  2015. »

-         Alexandre Pham

PROGRAMME

1. Ubi es introduction (O pastor) (Zad Moultaka) 

2. O aeterne Deus  (Hildegard von Bingen)  E. Nadau solo 

3. Quia ergo femina mortem instruxit  (Hildegard von Bingen) 

4. O tu illustrata (Hildegard von Bingen)

5. O splendidissima gemma  (Hildegard von Bingen)

6. Ave Maria (Hildegard von Bingen) C. Tarrit solo 

7. Hodie  aperuit... (Hildegard von Bingen / Zad Moultaka) M.-G. Monet solo 

8. Cum processit factura digiti dei formata 

(Hildegard von Bingen / Zad Moultaka)

9.  O frondens virga (Hildegard von Bingen / Zad Moultaka) F. Limon solo 

10. O Cruor sanguinis  (Hildegard von Bingen / Zad Moultaka)

11. Ubi es I  (Zad Moultaka) 

12. Ubi es II  (Zad Moultaka) 

13. Ubi es III  (Zad Moultaka)

 

Gemme

Rencontre entre le ciel et la terre, entre une femme singulière, mystique, scientifique, musicienne, vivant en Rhénanie au début de la première croisade, et un compositeur libanais contemporain. Où la musique et les poèmes de l’abbesse du XIIe siècle, célèbre pour ses visions extatiques, s’élance jusqu’à se fondre dans celle de Moultaka vers une progressive descente en enfer. Entre archaïsme et modernité, grégorien et modes anciens, l’univers sonore, par les jeux d’échos et de résonances,  revêt une étrange modernité et questionne notre monde contemporain, sa noirceur, sa violence, sa fragilité.

L’ensemble de Caelis, dirigé par Laurence Brisset, s’est spécialisé dans le répertoire ancien et ouvre depuis plusieurs années ses programmes aux compositeurs d’aujourd’hui.