Lettre d'informations

Labels

Nouveaux produits

ROBERT SCHUMANN (1810-1856) / Pierre Bouyer Agrandir l'image

ROBERT SCHUMANN (1810-1856) / Pierre Bouyer

DIL141516

Nouveau produit

Etudes symphoniques op 13 (édition 1837)

Etudes en forme de variations op.13 (éd.1852)

Etudes opus posthume

Variation inachevée

 

 

Pierre Bouyer, pianoforte

Erard 1837

Streicher 1856

 

Fazoli 1995

3 CD

Plus de détails

7 Produits

24,96 € TTC

Fiche technique

SupportCD

En savoir plus

Le premier volume "SCHUMANN 3 PIANOFORTE” proposé il y a quelques mois par Pierre BOUYER chez DILIGENCE a été un évènement remarqué par de nombreux critiques, et a suscité de très nombreux articles et chroniques: leurs auteurs ont été passionnés par la comparaison des trois instruments choisis par le pianiste (un pianoforte Erard, facteur très apprécié par les Schumann, daté de 1837 - un pianoforte Streicher 1856 dans la grande tradition viennoise - et l'instrument actuel que l'interprète considère comme le meilleur au monde, un Fazioli), et surtout par l'incidence de la personnalité de ces instruments sur l'interprétation de Pierre Bouyer. "L'instrument fait-il l'interprétation?" était, sur France Musique, le titre d'une de ces chroniques. Le projet a paru suffisamment original, intéressant, et réalisé dans de belles conditions de prise de son, avec de riches livrets sur un papier de grand qualité, et un emboitage métal très valorisant, pour que les "International Classical Music Awards” nominent cette réalisation. 

Avec ce second volume, on franchit un pas de plus, car l'oeuvre (Les Etudes Symphoniques) se prête à de multiples transformations: éditions de 1837 (avec 12 variations) ou de 1856 (avec 10 variations), études opus posthumes (peut-être les plus belles) publiées après la mort du compositeur par Clara Schumann, présentées séparément ou incluses dans les variations "officielles", comme cela se fait beaucoup actuellement, et même une variation inachevée (dont il semble que ce soit le 2ème enregistrement) pour laquelle Pierre Bouyer propose une conclusion personnelle.... Ce sont donc trois trajets très différents qui sont proposés sur les trois mêmes instruments, laissant ceux-ci suggérer des interprétations beaucoup plus contrastées et différenciées que dans le premier volume de cette expérience. Ce qui demeure, par contre, ce sont les qualités sonores, la richesse du livret (60 pages en français) et l'originalité des textes de l'interprète - et la présentation en coffret métal qui devient une marque de distinction des disques DILIGENCE.